« I believe I can fly »… faudrait déjà que je me dise « I will survive »

Voilà, une semaine de plus à la ramasse. Couchée un peu tard… Et vlan dans  ta gueule. Un peu de stress hop hop la tension qui monte.

En tout cas ce qui est sûr c’est que j’ai la patate au fond de moi, tout au fond (ouais derrière les cernes et les cheveux raplaplas) : une envie de tout bouffer, des tonnes de projets, j’ai bouffé du lion – juste que pour le moment il est en phase d’hibernation -, envie de tout péter (dans le bon sens du terme, et non, pas seulement les coutures de mon jean qui crient un peu à l’aide à cause du chocolat…). J’ai envie de vivre à 10 000 %. Faut juste que je récupère et me couche à 21h le soir, après je passe en phase d’attaque, si je survie à la fatigue atomique.

Sinon, ça va, je crois que je suis en pleine crise de la trentaine <_<

Dites les filles, ça fait mal ?

Publicités

6 réflexions sur “« I believe I can fly »… faudrait déjà que je me dise « I will survive »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s