Vous m’en remettrez bien un deuxième ?

Le printemps est là. Oui les jupes se raccourcissent mais c’est pas vraiment ce qui m’intéresse. En fait, il y a un phénomène étrange, inexpliqué, presque paranormal : les femmes enceintes sont partout, PARTOUT. Où que je sois, j’en vois à chaque coin de rue ou presque. Comment ça l’idée d’un deuxième me travaille ?? Ben non, c’est juste qu’avec 28°C encore aujourd’hui, elles vont pas se cacher sous un manteau les pauvres ! Et puis avec la fin de la grossesse de Chuchu… ça me rappelle des choses. Je repense à ma grossesse, pour la première fois vraiment, les premiers papillons dans le ventre, les émotions, les angoisses, le stress, les mouvements, le ventre qui s’arrondit (et les seins aussi !), cette immense joie de porter la vie (ouais bon je suis pas totalement objective, joie est souvent égale à « énorme stress », j’oublie les problèmes de constipation, la fatigue intergalactique-de-la-mort-qui-tue, 7 semaines de suite de couche que j’ai eu hein, les seins et le ventre tout mou… le pire c’est que je trouve que j’ai accouché trop tôt, non mais franchement, les hormones de grossesse j’en voudrais tous les jours, t’es au-delà du réel !)… Pas de nostalgie, juste envie de vivre à nouveau cette expérience. De maso.

N’empêche que voilà. J’y pense. Pas mal. C’est assez étrange en fait. Y’a quinze jours, l’idée d’avoir à nouveau un ventre rond me faisait autant envie qu’une assiette de choux de bruxelles-carottes-vichy (mmmh tout ce que j’aime). Et là, je ne sais pas si c’est le printemps qui me titille ou les allergies aux pollens qui me bouffent les neurones, mais je commence à avoir envie de croquer tous les petits petons que je croise, de papouiller les bébés  nouvellement nés, et de sourire béatement comme une débile profonde quand je croise une poussette (le pire c’est que je m’en rends même plus compte <_<).

Alors keskisepasse ?? Je le sais pourtant que c’est la merde un deuxième enfant, que t’as plus de vie à toi mais plus du tout, que c’est la galère avec l’aîné 9 fois sur 10, que tu repars pour les nuits, les vomis, les cacas tout pourri jaune moutarde, l’envie de se ligaturer les trompes tellement c’est dur (pour ce faire, Mc Maman vous recommande de le faire avec une pince à épiler, douleur assurée). Mais voilà : je veux juste un deuxième enfant et après j’arrête – ou pas, trois c’est bien non ? – promis ! Quand je regarde mon ours et ma Zouzou, je nous vois à quatre, avec un petit bonhomme pourquoi pas…

Bon, « pourquoi elle le fait pas pour qu’elle ferme sa gueule », vous interrogez-vous. Ben la réalité (ou mon cerveau) me rattrape comme qui dirait un peu  :

– J’ai peur de perdre ma Zouzou : je la connais pas encore bien ma zazou, qui elle est, ce qu’elle aime (et juste avoir une vraie discussion avec elle, siouplait, pourquoi le petit d’homme ne parle comme un adulte que….à l’âge adulte) et ça, j’ai envie de le savoir. Déjà que je suis à la ramasse alors enceinte puis avec un deuxième loup dans les bras… euh, j’ai peur que la DASS s’en mêle quoi
– Je fouette grave pour mon couple. Mais grave. En ce moment je m’endors comme une merde sur le canap’ à 21h02… Connasse oui, mais Mamie o_O
– Je suis morte de fatigue. Ben ouais, en temps normal j’ai besoin d’au moins 9 heures de sommeil. Vu que je tourne à 7h environ les bons jours, comment dire : je ramasse grave sa mère !
– Euh qui a dit qu’un enfant ça coûtait pas cher que je lui pète ses jambes (et lui pique son porte-monnaie au passage) ?? Je n’ai jamais autant été dans la merde financièrement ! Ouais, je peux réutiliser ce que j’ai déjà : c’est juste que si c’est un garçon, il sera habillé en rose quoi. Tiens, j’ai jamais essayé de laver des couches jetables, parce qu’à 20 € les 60 couches, on en ferait des PUTAINS D’ÉCONOMIES NON ?
– J’ai peur de mourir à l’accouchement. Depuis petite je suis sûre que je mourrais jeune. J’ai survécu au 1er accouchement, on va pas tenter le diable non ?
– Il faudrait encore déménager si on voulait un autre enfant. Et comme là on prépare déjà le prochain (déménagement, il va s’en dire), euh, et que ça me met un stress énorme, juste c’est pas le moment.

Jusqu’au jour où je dirais « à foutre » comme à ma bonne habitude.

Publicités

2 réflexions sur “Vous m’en remettrez bien un deuxième ?

  1. Je suis dans la même situation,des gros ventre j’en vois 10/jour, ils me font envie ! J’en ai même parlé à chéri et pourtant la mienne à 5 ans. Et je me suis toujours dit « j’en veux plus » ! Et il me répond: « t’es folle » pour toutes les raisons que tu as soigneusement citée ! Et en plus, j’ai de nouveau une vie sociale \o/ et la fin 2012 arrive lol ok je sors !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s