Laisse pas traîner ton vice

J’ai un gros défaut (oui, parmi tant d’autres) : je jure comme une charretière. Et avec une Zouzou qui répète tous les mots que tu dis plus vite que son ombre, c’est chaud les marrons pour faire attention à ne pas lâcher un « putain » ou un « fais chier ». On lui apprend à dire « merci », « bonjour » et « au revoir », ça fait un peu négligé si elle sort un mot plus gros qu’elle derrière hein. Sauf que voilà : à midi, j’ai fauté, j’ai laissé un mot interdit sortir de ma bouche. En revenant de la cuisine pour apporter le fromage, je me suis pris le bouddha que ma gentille gremlins a laissé par terre ce matin, un bouddha en métal. Qui fait « gling gling » avec des tubes en métal. Qui font très mal lorsque l’on marche dessus en tong. C’est sorti comme une plainte : « Putaaaaaaaiinnnnnnnnnnnnneeuhhhhhhh». Et c’est rentré aussitôt dans mes oreilles de ma Zouzou. Qui aussitôt s’est mise à le répéter. Et moi de lui seriner « patate ». Et elle de me répondre « Putain, putain », en souriant. Je crois que les enfants ont vraiment un 7e sens pour deviner les mots interdits, vraiment…

Maintenant, ne me reste plus qu’à trouver une bonne explication si elle le sort à quelqu’un… Une idée ??

Publicités

2 réflexions sur “Laisse pas traîner ton vice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s