18 mois, appel au secours d’urgence !

Quand on a décidé de partir de la grande ville et que l’on a arrêté une date, on s’était dit avec mon Ours que notre Zouzou aurait 18 mois. Cela nous paraissait, comment dire… Loin ! Et ben voilà, ce matin sous ma douche, j’ai eu les genoux qui tremblaient et le coeur tout serré : aujourd’hui, elle fait un an et demi… euh 18 mois, je préfère hein, c’est plus doux comme tarte dans la gueule. 

Je comprends mieux pourquoi les mamans comptent en mois, en fait c’est juste pour adoucir les choses. J’étais au bord du malaise ce matin… Au secours !! Punaise, mais pourtant on nous le dit : « ça passe vite », tout le monde nous le dit, les papis et les mamies surtout. Tout passe vite et nous avec, tout passe comme un souffle. Non mais OH, si je trouve le con qui s’amuse à accélérer le temps comme ça, je lui fais les oreilles en pointe (il doit être avec le marchand de sable Discount, qui passe jamais à la bonne heure).

Dans 6 mois, deux ans. Deux ans putain ! Comment le temps a-t-il pu passer aussi vite ? Comment ai-je pu changer autant en si peu de temps ? Comment ce petit être qui n’était rien il y a 27 mois, se retrouve là, aujourd’hui, à égayer toutes nos journées, avec sa petite mine malicieuse qui sort des sourires en veux-tu en voilà.

Je l’avais dans mes bras ce matin pour prendre le bib, et je regardais ses petites mains, je me souvenais de la joie de voir ses petits doigts à la première échographie, tout ce que l’on met comme espoir dans cet enfant à naître, tout ce bonheur que l’on sent en soi voler dans le ventre comme des milliers de petits papillons.

Jamais je n’aurais pu imaginer que ma Zouzou serait comme elle serait. Ni que je puisse me débrouiller pas trop super mal dans mon métier de maman… Elle me pousse à avoir confiance. Elle me donne de l’amour, un amour inconditionnel, qui, à ce sens, mérite encore plus de respect que tout autre amour sur Terre, un amour aveugle plein de confiance, plein de « je te regarde maman, tu es mon exemple, je veux faire comme toi, je suis l’image que tu me renvoies de moi ». Des « cââââaaaaalinnnnnns » aussi, qui me font fondre et me donnent envie de la protéger et de la garder dans mes bras toute ma vie pour lui dire combien je l’aime, combien elle est précieuse. Cette petite si chouette, et bien c’est la mienne. Celle qui dit bonjour à tout le monde en dégotant son plus joli sourire, celle qui dit « au revoir » et qui fait le chien comme personne (laissez-moi le croire), celle qui a mis un coup de pied dans notre vie pour faire briller les étoiles.

Ben je l’aime fort cette zazou, même si 18 mois c’est pas fastoche, qu’on peut se poser des questions à n’en plus finir. Une seule certitude : vouloir l’amener jusqu’à l’âge adulte en la laissant s’épanouir, être ce qu’elle est, en lui apprenant l’amour, la tolérance et la compassion.

Allez ma Zouzou, on rempile pour 18 mois ? 18 ans ?

Publicités

9 réflexions sur “18 mois, appel au secours d’urgence !

  1. Je t’annonce la prochaine mauvaise nouvelle : la rentrée à l’école et ses prochains 18 mois je m’en remets toujours pas :p
    Ce premier jour ou tu la confie a des gens que tu ne connais pas dans un endroit qu’elle ne connait pas t’as l’impression que ton coeur s’arrête, tu attends impatiemment 12h pour la récupérer et là, la porte de la classe s’ouvre et cette petite puce que tu voyais, même si ce n’étais plus le cas ,encore comme un bébé parait si grande avec son joli sourire et son petit cartable.
    L’autre fois ou mon coeur s’est décroché et ou j’ai pris une belle claque c’est ce vendredi 1er octobre ou mon bébé mon unique petite fille est rentrée dans la chambre de la maternité voir, découvrir, admirer, enbrasser SON petit frère elle ma parut si grande et en même temps si petite j’en ai encore tout plein d’émotion en moi. :)

    Quel métier que d’être maman :)

    J'aime

    • Oui quel métier éprouvant d’un point de vue émotionnel. Et encore, là c’est du beurre. Mais au temps des premières amours et chagrins, on rira doucement de ces petits pincements au coeur :S Pfffiou

      J'aime

  2. ah bah, je pense que ce post c’est un très joli cadeau que tu fais à ta petite! très joliment raconté comment le temps passe vite vite vite, comment la vie nous change, comment on peut si bien se débrouiller finalement et comment on peut donner et recevoir autant d’amour… ah! une petite larme coule déjà…

    (mais dis-donc, tu m’as mise dans ton blogroll international????? :-)

    J'aime

    • Merci :) Je dis à l’écrit ce que j’ai du mal à formuler à l’oral… Et bien sûr que je t’ai mis dans mon blogroll ;) J’aime bien ton blog :) Et ta sympathie :)

      J'aime

  3. Ouf, tu as réussi à me mettre les larmes aux yeux!! Purée… La mienne a 14 mois mais c’est tout pareil!
    Très joliment dis, bravo!

    J'aime

    • C’était pas mon but… ^_^ cela me touche de t’avoir touché. Je suis plus doué à l’oral qu’à l’écrit pour dire ce que je ressens, et je sais qu’il y a des mamans qui sont dans le même cas que moi. Merci de m’avoir lu et au plaisir de te revoir par ici :)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s