Emotive anonyme

Je suis une émotive anonyme. Vous avez dû le remarquer. Je suis mi-femme, mi-madeleine. Un couché de soleil et j’ai le ventre qui papillonne. Un SDF dans la rue et j’ai la gorge serrée. Mes émotions, elles me bouffent, elles me dévorent, elles me font vivre, elles me font vibrer. Je suis émotion. Encore plus depuis que je suis maman. Tu te dis peut-être : « Sympa, elle est compatissante et s’émerveille de tout ». Ouais. De tout, même des cons.

Je m’explique : y’a le côté positif d’être une émotive anonyme. J’ai une sensibilité exacerbée pour écouter la souffrance des autres voire pour la ressentir. Je suis sensible aux belles choses comme l’art, la musique, la littérature, les beaux hommes (oui faut être trèss sensiiible pour s’émouvoir devant le David de Michel-Ange ou la beauté du Christ dans l’Erection de croix de Rubens ou devant le calendrier des Dieux du Stade par exemple… non ? Ah bon :) ), les belles voitures, la beauté de la nature… Mais ça c’est le côté cool. Parce qu’il y a le côté obscur de la force. Celle qui te fait du mal et qui te prend la tête, tu vois.

Tu sais, ces émotions qui te mettent la boule dans la gorge, comme une boule de papier enfoncé dans ta trachée, parce qu’un con t’as dit que « non, je ne me reconnais pas dans les textes que vous avez écrit » et qui te pousse à dire « ben t’avais qu’à les écrire connard » mais que la bienséance t’empêche de lâcher. La rage aussi quand un débile te fait une queue de poisson à 200 sur autoroute par la droite entre un camion et une autre voiture et qui fait que tu pourrais le prendre entre quatre yeux et lui donner envie de rentrer chez sa mère. Cette pulsion qui te pousse à t’exprimer, qu’importe ce qu’on en dise, mais il faut rétablir la vérité, libérer la parole ou défendre la veuve et l’orphelin. Cette force qui m’anime devant une injustice insupportable, un refus épidermique qui me donne la nausée. Un dégoût mêlé de tristesse quand on s’abat sur quelqu’un pour se moquer… ou quand on n’essaie pas de comprendre l’autre, l’autre qui nous ressemble, semblable à nous trait pour trait. Quand l’être humain oublie qu’il est doué de compassion, d’amour pour l’autre aveuglément et sans rien attendre en retour (je cite Pagny, oh punaise…).

Ces émotions qui te blessent, la colère de voir quelqu’un qui se tire une balle dans le pied au lieu de s’aider, la tristesse de voir des gens souffrir seuls dans leur coin, une tristesse à te faire pleurer.

Putain, quand tu es émotive anonyme, un instant tu vis dans le monde des bisounours, celui d’après dans celui de l’Exorciste.

Le pire c’est qu’en tant que maman, va falloir que j’apprenne à gérer. « Non mais c’est rien, maman est en colère mais non, elle ne frappera pas la maîtresse parce qu’elle t’a dit qu’un papillon ça ne se dessine pas comme ça », « c’est rien maman pleure parce qu’elle est très contente et qu’elle t’aime », « non, maman n’ira pas chercher Kevin chez lui par la peau des couilles parce qu’il t’a plaqué par sms ».

Non, parce que ma fille, j’essaie de lui apprendre la pondérance, et pas l’effusion des cultures ibériques, tu sais, celle qui fait que non, tu gueules pas, juste tu PARLES.

Et en plus c’est le bordel dans tout ça : mes émotions se mélangent. Celles actuelles et celles de mon enfance, enfouies au cœur de mon être. Pff quel merdier ! Ah je vous jure, la vie avec moi n’est pas de tout repos. Bon, au moins, mon Ours sait qu’avec un bouquet de fleur, il en a pour 15 jours à me voir m’émerveiller devant chaque pétale qui pousse ou fleur qui pète.

Des fois je rêve d’être un maître zen 5e dan pour de vrai, parce que la vie serait sans doute plus simple… mais un peu moins magique.

Publicités

9 réflexions sur “Emotive anonyme

  1. T’inquiète pas, maître zen ça a aussi ses inconvénients, tu peux me croire, je suis plus orientée vers ça. Et va-t’en expliquer que « mais si, tu es super contente! » ou « je suis au bord du suicide », quand tu donnes l’impression d’avoir autant de variation d’humeur que Droopy!

    J'aime

    • Mais comment je me retrouve dans tout çà…. On en a déjà parlé 1 million de fois toutes les 2, d’ailleurs ça me manque terriblement tu sais? Mais un jour un pote m’a dit qu’une des plus belles qualités qu’un être humain puisse avoir c’est d’être sensible. Alors garde cette exacerbation, garde ces extrêmes, c’est ce qui te fait toi, Kikinette au grand coeur <3

      J'aime

    • Hellébore : j’avais jamais pensé que l’inverse pouvait avoir des inconvénients… Effectivement, pas simple. Mais je te rassure, même si je suis très expansive, tout ça est assez intérieur. Pareil, même si ça va mal, impossible de le montrer… bon sauf les amies qui me connaissent ;)
      Célia : comment dire, toi aussi tu me manques beaucoup. C’est sans doute toi qui m’a montré que c’était chouette d’être si sensible :) Une qualité tant qu’elle ne nous nuit pas à nous. Merci de m’aimer comme je suis, une bien belle preuve d’amitité. Toi aussi ne change rien. Merci :) <3

      J'aime

    • Oui, c’est vrai pendant 15 jour ^_^ J’aime trop les fleurs :) (Mes grands-parents étaient horticulteurs, ça doit y être pour quelque chose) La beauté d’une fleur m’émeut toujours : sa couleur, son odeur, sa forme, sa douceur… Il y a même une certaine beauté à voir les positions qu’elles prennent quand elles fanent. Toujours un peu triste d’ailleurs quand elles meurent…
      Ouais bref, je suis culcul la pral à mort, mais j’assume :)

      J'aime

  2. Alors comme toi j’ai moi aussi hérité de ma maman de ce don de madeleine super émotive, et autant te dire que nous mettre toute les deux devant un film pleins de bons sentiments faut prévoir la boîte à mouchoirs, un chien tout seul sur le bord de la route et le mot abandon et mon coeur se serre, Un enfant seul dans un coin et paf ça me reprend, une contrariété genre: on t’accuse à tord d’avoir voulu résilier ta ligne téléphonique alors que pas du tout que tu viens pour la ré ouvrir et que tu t’entends dire que vu que t’es pas marié t’es pas un couple(10 ans de couple, un pacs il y a 5ans, 1 enfant et l’autre dans mon bidon a 7 mois de grossesse) ça me fais monter les larmes et serrer le ventre, un jugement sur ma personne ou sur quelque chose que je fais (bijoux,activités manuelles, peinture d’ou la raison pour laquelle je garde mes « oeuvres » pour moi),une accusation injustifiée à contre ma puce comme quoi soi disant elle aurait fait du « mal » à la demoiselle que je garde( alors qu’il ne s’est jamais rien passé car je suis toujours là et la demoiselle vois ma fille 45 min par jour) et là j’enverrais balader tous le monde bref je réagis de suite par l’émotif.
    Cette empathie est un cadeau mais dès fois pas facile à gérer je devrais avoir plus confiance en moi avoir plus de répondant mais bon on se refait pas ! :)

    J'aime

  3. Et ben tu vois, peut-être que la qualité des grands émotifs c’est d’être des créatifs :) Tu peins, tu fais des choses avec tes mains super chouette :) Peu de gens savent en faire autant finalement.
    Voilà, t’as mis le doigt sur l’aspect positif de ces émotions qui nous animent : elles font notre vie plus riche :)
    Merci pour ton témoignage :)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s