Déménagement j+2 mois : le bilan

Bon ben voilà, ça fait deux mois que j’ai déménagé de la grande ville pour une ville à taille humaine et pas loin de la mer. Et alors, ça fait quoi ? C’est cool ? C’est la déprime ? Je te dis tout.

Côté boulot :
– c’est le calme plat. Le statut d’auto-entrepreneur ne me tente pas. C’est la loose par rapport aux allocations chômage. Et puis sans mode de garde fixe (SMGF pour les habituées), j’ai du mal à envisager de bosser pour gagner trois cacahouètes. Pour le moment je réfléchis. Je me demande même si je ne vais pas saisir l’occasion pour me reconvertir dans autre chose, de plus humain, qui me fait plus vibrer que du SEO ou de la gestion de communauté. Genre un boulot plus humain, plus vrai. Ou plus gourmand genre chocolatier-confiseur… Après tout, le chocolat est une de mes passions. Et ça branche peu de gens. Ou thérapeute. Rien à voir quoi. Bref : t’as compris, niveau taf je suis larguée. Et donc c’est la merde dans ma tête.

Côté humain :
– on est super bien tombé. La proprio est sympa, son fils aussi. Super bien tombé. Quelques contacts sympathiques. Mais je crois qu’il va falloir du temps. Le point positif : je peux parler avec ma boulangère sans passer pour une folle ou taper la tchatche avec le petit producteur au marché… Ouh là là, je suis vraiment en manque de relation humaine moi. Ben ouais, les filles de Bordeaux me manquent, plus le temps passe, plus je m’en rends compte. Tous les jours je me dis que je dois les appeler. Déjà j’y pense. Bon, et j’appelle aussi, même si c’est souvent/toujours pas le bon moment. VOUS ME MANQUEZ LES BICHES !

Côté Zouzou :
– malgré des milliards de questions, je suis super contente de pouvoir redécouvrir ma Zouzou. Un vrai plaisir. C’est le gros plus de ce déménagement.

Côté couple :
– c’est le bordel, un peu comme dans ma tête : on doit redéfinir nos rôles maintenant que je suis à la maison, et retrouver de nouveaux repères. Pas simples. Mais pas impossible. Un nouvel équilibre à trouver.

Côté famille :
– c’est pas toujours simple hein, avec 150 km en moins entre eux et nous ben, on se laisse plus facilement envahir. Mais bon, on n’est pas séquestré tous les week-ends pour un repas dominical. Et c’est déjà ça.

Côté moi :
– ben c’est le bordel : c’est clair non (la seule chose de claire d’ailleurs) ? J’ai pris des rondeurs, eu égard à ma gourmandise légendaire inversement proportionnel à l’activité physique que j’ai désormais, proche du zéro. Allez un point positif : je me prends plus la tête pour m’habiller. Je m’en fous. Complètement. J’habite au bord de la mer donc c’est ambiance détente.

Donc dans mes objectif pour cette nouvelle vie !

Côté boulot : continuer de réfléchir et mettre à profit le temps que j’ai pour le faire.
Côté humain : ben on peut pas poker les gens dans la rue pour demander d’être notre ami… donc à part m’ouvrir, ben, je sais pas trop. Mais bon, en septembre, je contacte des associations de parents pour susciter les rencontres.
Côté Zouzou : me poser moins de questions… Ouais, y’a du chemin.
Côté couple : sortir avec mon Ours. Et pour ça, il me faut à nouveau une nounou. C’est pas gagné mais pas impossible. En attendant : on demande aux potes qu’on paie grassement en pizzas et autres gourmandises.
Côté famille : on change rien mais on garde que le meilleur. On profite d’eux pour prendre du temps pour nous. Et les personnes qui collaborent pas ben on les laisse sur le bas-côté. C’est dur, mais on n’est pas venu pour se compliquer la vie, hein.
Côté moi : m’occuper de moi, de mes allergies, de mon physique : direction spécialiste, naturopathe, et une activité pour la rentrée.

Dur dur donc cette nouvelle vie, mais je sais qu’au final, c’est la bonne décision !

Publicités

7 réflexions sur “Déménagement j+2 mois : le bilan

  1. courage!! je crois que c’est normal d’avoir la tête en mode bordel (je me pose déjà les mêmes questions:et le boulot? une reconvertion? et ma vie de femme et sociale si je reste à la maison? et ma vie de couple?…) ce n’est rien de changer de vie… il faut du temps pour trouver une nouvelle organisation, des nouvelles repères, sa nouvelle vie quoi!
    garde en tête les bonnes raisons qui vous ont poussé à déménager… profites-en et ne te prends pas la tête !

    un abrazo!

    J'aime

      • noooo, t’es pas loin d’être la seule, t’inquiètes :-)
        on cherche du boulot dans la région (je dis on, je veux dire mon mari, pour moi la chose est + compliquée), le déménagement se fera donc en fonction de ça… et à paris, on a mis en vente notre appart… :-)
        bye bye les parisiens !!!!

        J'aime

  2. Pingback: Sur le tapis roulant |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s