La vie comme un conte

C’est jeudi : c’est le jour où on fait comme si.

Si j’avais une baguette magique, je ferais en sorte que la vie soit comme dans les contes. Les jolis contes. Ceux où tout se passe bien. Où tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Tout le monde s’entend et se comprend. Un monde où la principale préoccupation serait que l’autre soit bien, heureux, et compris. Où tout le monde s’aimerait et se pardonnerait. Tout le monde serait indulgent et tolérant et apprendrait de la richesse des autres mais aussi de ses propres erreurs.

Je suis trop sensible (en ce moment seulement ?) et j’en peux plus d’être seule, d’être trop exigeante, d’être trop sensible, d’être trop incomprise et de trop me plaindre.

Ce coup de baguette magique, je vais essayer là encore de le rendre réalité, en me le mettant au cul.

Putain, mais que c’est dur les relations humaines des fois !

Et toi ? Un vœu à exaucer aujourd’hui ?

Publicités

7 réflexions sur “La vie comme un conte

  1. Oh oui, pzarce que ça marche bien chez toi ! Au vu de ma dernière « mésaventure », je t’aurais bien souhaité le retour de mon Iphone pour récupérer mes photos de ma bébé mais comme tu as l’air d’être toute chose, je passe mon tour et je double tes chances en souhaitant que tu ailles bien mieux et que tout s’arrange !

    Par contre, reste sensible. Même si c’est dur, il vaut mieux ça que de ne pas l’être : ça rend con.

    Des bisous ordinateuriens pour toi !

    J'aime

    • :) Merci merci merci, c’est gentil :) Allez, peut-être rien n’est perdu avec ton téléphone ?
      Merci aussi : c’est vrai qu’à choisir, je préfère être sensible que con. Le pire ça serait d’être les deux… :P
      Des gros bisous aussi et merci pour ta gentillesse et ta bonne humeur :)

      J'aime

  2. comme je te comprends , pareil trop de trop !!!marre de tous ces sentiments qui se mêlent qui qui emmêlent les uns aux autres et qui ne facilitent pas la vie , ce besoin de tout bien faire plus fort que soi cette sensiblerie à fleur de peau en permanence ou dés qu’un sentiments contradictoire se pointe on à le coeur au bord des lèvres …
    oui je vis ça tous les jours mais j’avoue que j’ai eu droit a un petit coup de baguette magique parce que ces deux dernières semaines ça va je me sens un poil mieux dans mes baskets/ballerines ça doit l’effet provisoire des vacances le revers de la médaille va vite se faire sentir ;)

    mais dis que que tu as droit a des relations amicales sincères mêmes si ce n’est que virtuels c’est déjà beaucoup ! et moi je pense sincèrement que tu es une personne qui mérite de trouver sa paix intèrieure et que si je peux t’aider en quoi que se soit à la trouver alors hésite pas !

    ;) bisous

    J'aime

    • Ah tu as tellement raison. le coeur au bord des lèvres et les larmes serrées dans la gorge, un noeud à l’estomac… Je pourrais écrire une encyclopédie des manifestations physiques des émotions…
      Je suis contente que tes vacances te donnent un peu de répit. Moi j’attends la rentrée ;) Et les deux demi-journées de crèche pour souffler un peu.
      Et merci, merci encore pour ta gentillesse, tes mots qui consolent et qui font du bien. Comme tu dis virtuelles mais bien réelles.
      Je t’embrasse bien fort. Et profite bien de ce répit salutaire ;)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s