La peur au ventre d’accoucher

Le truc qui m’a toujours fait peur en ce qui concerne la grossesse : l’accouchement. Pas d’avoir mal, non, ça tu sais que t’auras mal.
Que ça se passe mal.
C’est plus fort que moi : j’ai juste peur de mourir.

Pour Zouzou, tout s’est bien passé.
Mais je sais que j’ai eu de la chance, BEAUCOUP de chance.
Toutes les copines n’ont pas le bonheur d’avoir un accouchement comme ça.
Y’en a même qui font des hémorragies.
Et celles-ci constituent justement l’une des premières causes de mortalité maternelle lors de l’accouchement.

Glurps.

Alors quand je pense à un deuxième, j’ai peur. Je me dis que je veux pas mourir en couche.
Qu’un accouchement qui se passe bien, c’est déjà bien. En tenter un deuxième, c’est tenter le diable.

Et pour être au clair avec mes peurs, je pars consulter les stats.

La mortalité maternelle existe encore dans le monde : ben ouais, mais ça tu le sais. Y’a des pays où des femmes accouchent sans aide médicale. Des pays où l’aide médicale est limitée. Et parfois ça se passe mal. Selon l’UNICEF, en Afrique  subsaharienne 1 femme sur 13 meurt à l’accouchement. On peut dire que ça refroidit, sans faire de mauvais jeu de mot.  Pour se donner une idée de la chance qu’on a en France : ce taux est d’environ 9,6 pour 100 000 (soit environ 70 femmes qui meurt chaque année). Une différence astronomique.

Et pourtant il y a des pays européen qui s’en sortent beaucoup mieux que l’Hexagone. Selon le CNEMM (Comité national d’experts sur la mortalité maternelle), la Suède compte un taux de MM (mortalité maternelle) deux fois moins élevé (cf. le rapport effectué sur 2001-2006)… Le nombre de décès, qui a baissé depuis 2001, est plus important en Ile-de-France et les DOM, notamment pour les personnes d’origine étrangère, et chez des femmes de 35 ans et plus. Deux tiers surviennent dans les 24 heures qui suivent l’accouchement et avant 42 jours. Pêle-mêle les causes sont : hémorragie, hypertension artérielle gravidique, embolie amniotique, AVC, et d’autres pathologies.

Et pourtant la moitié de ces décès pourraient être évités notamment ceux attribués à des hémorragies, qui peuvent être diverses et variées, entraînées par des pathologies (placenta praevia par exemple) ou des facteurs de risques (grossesse gémellaire, utérus cicatriciel…).

« Parmi les 78 décès maternels évitables ou peut-être évitables en 2001-2003, les raisons de l’évitabilité sont un traitement inadapté dans 59 % des cas, un retard au traitement dans 36 %, un diagnostic non fait dans 32 %, une erreur thérapeutique dans 27 % et une « négligence » de la patiente ou de son entourage dans 15 % des cas. »

Donc à priori, je ne devrais pas faire partie des stats…

La mortalité maternelle est tabou. Je ne veux pas faire peur aux mamans enceinte, ce n’est pas mon intention.

Je voulais juste en parler parce que j’en ai peur.
Une peur déraisonné sans doute.
Donner la vie, c’est risquer la mort et ça, toutes les femmes qui ont accouché ont peut-être, le temps d’une milliseconde, eut cette idée qui leur traverse la tête.
Juste avant une grosse bouffée de soulagement et de bonheur.


Publicités

15 réflexions sur “La peur au ventre d’accoucher

  1. C’est fou, je n’y avais même jamais songé, en vivant ici, en Europe.
    Tu es pourtant la deuxième personne à aborder la question.
    (La première, c’est ma belle-maman, quand je lui ai annoncé que j’accoucherais bien à domicile, avec sage-femme et tout).

    Maintenant, je pense que si tu es bien suivie pendant ta grossesse, le médecin verra s’il y a un problème. Et que, vraiment, il y a peu de risques qu’il t’arrive quoi que ce soit. :-)
    (Je sais que tu le sais, mais, ça fait parfois du bien de l’entendre…).

    J'aime

  2. Bon je prends enfin cinq minutes pour commenter ton billet…alors moi je n’avais jamais pensé à tout ça avant la naissance du Gros-Plein-de-Lait où, sur fond de grippe H1N1 j’ai calculé que j’avais à peu près 10 fois plus de chance d’y passer pendant ma grossesse que si j’attrapais la grippe…Et puis, je culpabilisais déjà à mort d’être tombée enceinte alors que Petit Monstre Heureux n’avait que 7 mois, alors je cogitais beaucoup sur le thème « je vais les abandonner »… Et comme je suis hyyyyper rationnelle pendant mes grossesses, je m’imaginais déjà attraper la grippe, être placée en quarantaine, accoucher d’urgence sous césarienne pour sauver mon enfant pendant que je passerais de vie à trépas sans avoir eu le temps de dire au revoir aux miens (puisque j’étais en quarantaine).. Tu vois d’ici le scénar de téléfilm de M6…!! Puis en fin de grossesse, je suis tombée sur internet sur un témoignage poignant d’une nana qui avait failli y passer pour toxémie gravidique ça m’a complètement fait flipper et je me suis identifiée à mort!!!
    Tu me diras, dans ce contexte là, faut être barrée pour accoucher à la maison!!! Oui MAIS!!! Ce que tu ne sais pas c’est que je vivais à moins de 200 mètres d’une maternité niveau 3 (maintenant je vis à 1km de cette mater) ET que je suis une fille bien renseignée!!

    Donc parlons chiffres (puisque tu as si bien commencé!), tu as environ 1 chance sur 10000 pour mourir en couches… sachant que si tu ne souffres pas de pathologie particulière pendant ta grossesse, que tu as une confiance éclairée en ton médecin ou ta sage femme, et que tu es un minimum attentive à ton corps et pas négligente… il est raisonnable de diviser ce chiffre par dix… sachant qu’entre 25 ans et 35 ans chaque personne a environ 1 chance sur 15000 d’y passer dans l’année pour une raison ou pour une autre.. ben je me dis… qu’être enceinte, en fait, c’est pas risqué!!!

    Ceci étant, la vision du risque est purement psychologique… par exemple: quand on dit aux gens que fumer donne le cancer mettons dans un cas sur 10 (je dis n’importe quoi, je ne sais pas mais je crois que c’est plus!!) ça leur fait peur mais sans plus… si je leur disais que 1 fois sur 100000 une cigarette fumée leur exploserait à la figure et leur serait fatale.. crois moi, plus personne ne fumerait!!!

    J'aime

    • Ahh la grippe H1N1, ma petite est née en plein pique, en novembre 2009… Mais jamais j’aurais pensé à accoucher à la maison. Et effectivement avec une maternité si près, ça rassure !
      Et merci pour ces chiffres qui me rassurent :) ^_^ J’y penserais fort quand je serais enceinte du deuxième :)

      J'aime

  3. Pingback: La peur au ventre d'accoucher « | Santé et bien-être de bébé | Scoop.it

  4. Pingback: Accoucher sans péridurale, ça fait vraiment mal ?? «

  5. Oups partit bien trop tôt le message. ^^

    Purée, je viens de lire ton billet.

    Mais jusqu’à maintenant, jamais, mais jamais, j’ai pensée que je pouvais mourir, pas une seule fois, pendant ma grossesse…. mais ça c’était avant, je dois accoucher le 19 juillet. C’est malin. lol

    J’ai toujours eu peur que la petite ai des problèmes, de développement ou que ça n’aille pas, mais tout les médecins, sage-femmes, échographiste, m’ont tous dit qu’elle se développait très bien, Mais j’ai toujours cette angoisse qui peu lui arrivée un truc.

    Maintenant non seulement j’angoisse pour la petite, mais je vais finir par angoissée pour moi. ^^ (je voudrais un accouchement le plus naturellement possible, sans péri et autre, mais à l’hôpital ^^)

    Je ne savais pas qu’il y avait autant de femme qui avait peur de mourir en accouchant. :-S

    Punaise je vais vraiment finir par angoissée maintenant :-S

    J'aime

  6. bonjour je suis maman d’un garcon de 8ans que jai eu très jeune 16ans et bizzarement je n’ai eu aucune peur aucune crainte et tout c’est bien passer. deouis ces 8ans jai subit 2 ivg que je regrette énormément je me sentais pas dètre mère! jen et eu une en 2011 a 3mois sous anesthésie générale et dont je me suis très bien remit physiquement et une autre a 4semianes par médicaments qui ma fait tomber dans une profonde dépression mais mon mari ne voulant pas d’enfants je lai ecouter. aujouordhui je suis enceinte de 2mois et demi et mon mari me pousse a l’ivg une fois de plus en me parlant de la mort que je vais laisser mon fils de 8ans sans mère que je risques une hémoragies, infections ou pire l’embolie amniotique. je suis térrorisé je veux cette enfant plus que tousje n’ai pas le courage d’avorter je préfère perdre mon mari mais jai peur que les ivg met abimé ou que mon stress joue la dedans portant ma sage femme ma rassuré en me disant que ayant eu un premier accouchement a terme sans difficultés a 16ans le deuxieme allait passer come une lettre a la poste lol mais jai peur et cet peur m’empèche de vivre de plus avec tous les articles que jai lu sur internet cet encore pire. je cest que si je meurt a l’accouchement je ne men rendrais méme pas compte mais mon fils de 8ans en souffrira. que faire jai vraiment besoin d’aide et de conseil

    J'aime

    • Je pense que pour le moment il n’y a pas lieu de s’inquiéter. LEs IVG ne sont pas des facteurs favorisant une mort périnatale maternelle. Alors pas de crainte à avoir. Il faut raison garder et profiter. Et n’écoutez pas votre mari, pitié… il devrait vous soutenir et vous rassurer… Belle grossesse à vous <3

      J'aime

  7. Bonjour, cet article date mais je suis tombé sur ce bloc en lisant l’article sur le syndrome du ventre vide et cet article sur la peur de mourir ma interpellé.

    En effet j’ai moi même failli mourir à mon accouchement qui date d’il ya 1 mois et demi, en cause une hemmoragie de la délivrance sur une atonie utérine ( utérus qui ne se contracté plus après la sortie du placenta et qui du coup laisse les vaisseaux saigné ) j’ai perdu 2 litres de sang et je suis aller en réanimation 24h. .. pourtant je n’avais aucun facteur de risque je suis jeune et en bonne santé..
    aujourd’hui tout va pour le mieux mais tout sa pour dire que je comprends très bien cette angoisse.
    J’ai très envie d’un deuxième bébé mais je suis d’autant plus terrifié maintenant de recommencer, sachant que selon le gynéco j’ai plus de chance de refaire une hemmoragie sachant que j’en ai déjà fait une.

    En tout cas je te remercie pour ce blog pleins d’humour et qui traite de vraiment pleins de sujet différents. C’est bon de voir que l’on est pas seule

    J'aime

    • Bonsoir Sarah. Avez-vous été déclenché ? Avez-vous une péridurale ? Certains gestes médicaux peuvent malheureusement favoriser les hémorragies… Même si le corps médical s’en cache…

      J'aime

      • Alors non je n’ai pas été déclenché tout s’est passé naturellement mais j’étais dilaté à 2 puis deux jours plus tard a 4 et j’ai accouché en 9h de travail ( avec péridurale mais elle était mal posée j’ai senti toutes mes contractions ) puis je suis comme même rester 4h à dilatation complète ce qui fait beaucoup selon le gynéco. Ah ! Et je ne l’ai pas précisé mon bébé pesait 4kg.
        Donc bon c’est peut être tout sa combiné qui fait que mon utérus n’a pas supporté.

        Cela dit sa ne m’empêche pas d’avoir très envie de recommencer, l’année prochaine !! Même si je reste encore traumatisé par cet accouchement.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s