Couches lavables : le bilan après 5 mois d’utilisation

ENFIN je prends le temps de faire mon billet « bilan » sur l’utilisation des couches lavables (je t’en avais parlé là, dans mon billet sur le mode d’emploi des couches lavables). Avec 5 mois de recul, on peut dire que je vais être plus qu’objective. Et puis c’était obligé que je publie enfin ce billet : à partir de lundi, c’est la Semaine Internationale de la couche lavable !

Ce qui est sûr, c’est que je suis contente d’avoir croisé sur mon chemin Flo de Krapo Etik, parce que les couches lavables, même si l’idée me plaisait, c’était pas gagné. Et quand tu la rencontres Flo, ben elle pourrait te convertir à peu près à n’importe quoi tellement elle transpire le bio et le respect de la planète (et accessoirement la gentillesse).
Alors, ça fait quoi d’utiliser des lavables depuis 5 mois après 2 ans de jetables ?

Utilisation :
Ben simple finalement : une fois la lessive de couche sèche, je les plie, rassemble et range pour les avoir sous la main au moment du change. Aucune différence avec les jetables. Si une : c’est un plaisir de mettre des couches à ma fille. La matière, les couleurs flashy, la douceur, même ma Zouzou est conquise. La couche devient un jeu, et plus une corvée. Même si avec la physionomie plutôt fine de ma Zouzou, j’ai mis du temps à choper le bon réglage pour ne pas avoir de fuite ;) Je lui propose de choisir la couleur de sa couche :) Elle adore !
Bon, en revanche, je ne suis pas passée aux lavables à la crèche : je ne voulais pas imposer cela à l’équipe. Et je pense que j’ai eu raison.

Entretien :
– Lavage : finalement, un jour sur deux, je fais une machine demi-charge avec une crotte de lessive (promis Flo, une crotte ^_^). Soit une lessive et demi en plus par semaine. Je tente même des cycles courts sur des couches que de pipi ;) et ça marche !
En lavant à 60°C, aucune odeur. Le must : un prélavage. Et d’huile essentielle dans le bac à adoucissant ;)
Quant à l’organisation inhérente au stockage, mais surtout au lavage (pour une piètre organisée comme moi), et ben finalement ça va. Je stock dans un sac hermétique et je lave le matin, pour que cela puisse sécher dans la journée. Et on s’y fait !
– Séchage : quand il fait beau et un peu chaud, en 2-2 c’est sec. Top ! Quand il fait frais et humide, c’est une autre paire de manche. Le radiateur permet de faire le séchage. Mais au final, ça va.

Choix des modèles :
J’ai opté globalement pour des Te2 évolutive ou à taille, et Te1 pour la nuit, because faut bien supporter les gros pipis de ma grande Zouzou. J’ai également investi dans une Bébé Culotté qui finalement ne me plaît pas vraiment…
Alors, je te le dis tout de suite, mon modèle préféré, c’est les So Easy de P’tits Dessous.

So Easy coloris kiwi : je kiffe !

Les inserts en bambou sont doux et super absorbants ! Et les coloris ben l’image parle d’elle-même.
La culotte sèche à la vitesse de la lumière et si le pipi est pas trop gros, on peut faire un deuxième change en remplaçant uniquement l’insert : bien ou bien :)
Le modèle nuit est bien aussi : Dodo Bambou de Lulu nature et boxer de protection : zéro fuite garanti !! Jamais une fuite (sauf quand mes couches étaient « encrassées », mais ça, c’était de ma faute, nioub que j’étais). Je couche ma Zouzou qui fait des pipis énormes pour une nuit de 12 heures sans avoir peur de la catastrophe. Elle dort bien et moi aussi :)

La Dodo Bambou pour faire des bons gros dodos :)

Globalement : je suis vraiment heureuse d’avoir fait ce choix. De ne plus vider la poubelle de ma salle de bain tous les 3 jours ni d’y avoir une odeur pestilentielle à réveiller les morts. Car oui, les jetables, ça pue plus que les lavables ma bonne dame : le caca part aux toilettes. Et les couches son stockées maximum 48 heures. Je regrette un peu que l’Ours ne soit pas aussi fan que moi… Mais j’y travaille !

Alors je ne sais pas toi, si t’es passée au lavable, mais je pense avoir pratiquement amorti mon investissement bien que tardif.
Et j’aime tellement le lavable, que je suis passée aux lingettes lavables pour ma Zouzou mais aussi pour me démaquiller. Un réel plaisir de ne pas me passer un coton pelucheux et qui m’abîme la peau sur le visage.
Jeter me semble de plus en plus illogique…

Des questions sur les lavables, des envies ? Profitez de la SICL avec Krapo Etik et son programme :
– Pour toute naissance pendant la SICL : 10% de remise sur vos ACHATS DE COUCHES LAVABLES sur présentation d’un acte de naissance.
– Pour toute commande de COUCHES LAVABLES ET ACCESSOIRES DE CHANGE pendant la semaine (rubrique « couches »), frais de port offerts avec le code SICL12.
– Krapo Etik fêtera l’arrivée du premier bébé né pendant la SICL à la maternité de la Clinique LAFOURCADE à Bayonne en offrant aux parents un kit d’essai de couches lavables!
Mercredi 18/04 10H30: RÉUNION D’INFORMATION SUR LES COUCHES LAVABLES. Venez poser vos questions et échanger sur ce sujet avec nous (Association Marraines de Lait Pays Basque à Briscous, séance animée par KRAPO ETIK).
Jeudi 19/04 18H/21H: SOIRÉE TROC COUCHES LAVABLES à la boutique. Venez troquer vos couches lavables dans la convivialité!
Samedi 21/04 11H : RÉUNION D’INFORMATION SUR LES COUCHES LAVABLES
– Krapo Etik est également partenaire de la Communauté de Commune de Sarrebourg (57) et de l’association Rassemb’lait pour un défilé de couches lavables organisé le mardi 17/04 au centre socioculturel de Sarrebourg. Les couches présentées sont fournies par Krapo Etik !

Krapo Etik
19, rue Bourgneuf
64 100 Bayonne

Ouvert du mardi au samedi
de 10h à 18h
05 40 07 55 97

http://www.krapoetik.com/

Publicités

22 réflexions sur “Couches lavables : le bilan après 5 mois d’utilisation

  1. J’adore en fait. Mais j’ai pas encore tout tout tout capté. C’est surtout cette histoire d’insert qui me chiffonne, et quand ils font caca, pour nettoyer ça…

    Mais de toute façon actuellement je n’ai absolument pas les moyens pour commencer là-dedans, même si l’envie est là…

    J'aime

    • C’est vrai qu’il faut se renseigner un peu, mais si tu es motivée un minimum, ça s’apprend vite. Pour les selles, tu peux utiliser un voile de protection qui se jette dans les toilettes, ça réduit pas mal le travail. Pour faire des économies, il est intéressant de se tourner vers les couches d’occasion (facture réduite de 50 à 70%) car beaucoup de parents revendent des couches presque neuves qui ne leur conviennent pas ! Tu peux, comme le précise Kiki te rendre dans une bourse d’échange organisée par une association….J’ai fait il y a un moment un petit post/recap sur les CL, tu peux y jeter un oeil si ça te dit http://blogcomposite.blogspot.fr/2011/06/des-couches-lavables.html

      J'aime

        • Ben non, je crois certaines couches lavables sont des « couches hybrides », c’est à dire que tu réutilises la culotte de protection et que tu peux mettre à l’intérieur des inserts jetables qui vont absorber l’urine (je trouve que ça revient quand même assez cher comme truc). Les feuilles en rouleaux ou en boîtes sont des voiles de protection que tu mets contre les fesses de bébé. Elle sont fine et n’absorbent pas l’humidité : si la couche ne contient que du pipi tu peux laver ce voile en machine deux ou trois fois, si il y a des selles tu les jettes dans les toilettes avec le voile, ça t’évite de devoir rincer/frotter la couche ! J’espère que je t’éclaire au moins un peu. Bonne soirée.

          J'aime

            • Le voile peut se laver plus que 2 ou 3 fois ;) Jusqu’à ce qu’il s’use quoi. Là, j’ai acheté des voiles en micro-polaire, pour tester. Cela remplace les voiles jetables et c’est encore plus respectueux des fesses de nos petits ;)
              Les inserts lavables (ou jetables chez les Hamac) se mettent soit dans une poche, soit se clipsent dans le cadre des So easy.
              Enfin, les couches que j’ai choisi sont made in France, comme la pluparts des produits choisis par Krapo Etik.

              J'aime

  2. Merci pour cet article mais pareil, j’ai du mal à imaginer comment ça fonctionne réellement ;)
    J’ai passé mon grand (5ans) en couche lavable la nuit mais la forme couche classique est pas pratique pour lui car il n’arrive pas à l’enlever et des fois y’a des fuites ! … je vais donc fureté sur le site de Krapoetik si je trouve une solution.

    J'aime

  3. C’est vraiment sympa les lavables, j’y suis depuis plus de trois ans et demi à présent ! Il est vrai, il m’arrive assez souvent d’utiliser des jetables, pour la garderie, en voyage sans machine à laver et parfois pour la nuit puisque mon grand ne rentre plus dans ses couches lavables, et que mon petit a mis plusieurs mois à atteindre la taille de mes shortys de protection ! Les lavables sont écologiques et économiques surtout quand on a plusieurs enfants et que la crèche les acceptent, mais gare à la fièvre acheteuse de CL toutes plus mignonnes les unes que les autres !

    J'aime

    • Oh, ma fièvre acheteuse est très vite calmée par mon porte-monnaie. Ces petites choses sont fort cher ! Du coup j’ai un nombre un peu pile de couches… mais je m’en sors quand même ;)

      J'aime

  4. Je suis aux lavables depuis que Cromignon a un mois et demi, d’apres les calculs de l’homme c’est rentabilisé en 3 mois en gros, donc tu as encore tout bon! Bon nous on les avait acheté d’occase, sur le boncoin il y a de super offres. Je suis particulièrement fan des bumgénius V4 et j’aime aussi les organics, pour moi c’est le top!
    Sinon il ya de grandes disparités selon là ou tu vis pour le développement des lavables…ici c’est un peu la préhistoire des lavables, aucune crèche, asistante mat, PMI, pédiatre, médecin ou maman de copine de la Pouillette n’en n’avait jamais vue! Je fais donc figure soit de précurseur soit d’originale! Ou d’écolo en folie…

    J'aime

  5. Moi je kiffe le concept : c’est un peu mon côté écolo, un peu mon côté acheteuse folle de trucs trop mignons pour les bébés !!! Mais je n’ai jamais trouvé de modèle qui m’ait totalement convaincue (fuites) ou qui aillent à la morphologie de mon fils sans lui faire de trop grosses fesses – de ce point de vue là, je crois que je revendrai mon stock de tailles uniques, qui ne sont vraiment pas seyantes sur les nourrissons, même si c’est prévu pour.
    Je compte tout de même re-tenter pour ma 2e à venir mais à force d’acheter un modèle par ci, un par là pour tester, ça revient cher ! J’avais regardé sur des bourses de couches mais pour trouver le modèle qu’on veut dans la taille qu’on veut, faut surveiller un moment, j’avais pas le courage !

    J'aime

        • Moi aussi, toujours à 60°C. A 40 °C les odeurs de pipi persistent. Tu fais bien ;)
          Mais la température n’empêche pas l’encrassage mais la qualité et la quantité de lessive. De temps en temps, c’est pas mal de décrasser pour optimiser l’absorption des couches ;) Et je sais pas si tu connais les voiles polaires à la place des voiles jetables de cellulose, mais c’est juste magique pour des fesses au sec ! ;)

          J'aime

          • En fait, j’ai carrément arrêté les voiles parce qu’à chaque fois que j’en mettais, il ne faisait que pipi donc je les jetais pour rien (j’avais oublié qu’on pouvait les laver :-P). Donc quand je m’en sers, je suis une warrior : si y’a caca, je me retrouve à frotter tout ça !! lol

            J'aime

    • Peut-être ton petit à bout à les cuissots trop fins ou trop épais ? La mienne était plutôt du genre longiligne, si bien qu’il faut que je prenne un peu le temps pour installer la couche lavable pour être sûre que ça lui tienne bien. Pour le deuxième je vais essayer des Bambinex à scratch, on verra ce que ça donne ;)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s