Chaque jour suffit sa peine

Ô toi fidèle lectrice (et lecteur, rêvons de parité ici;)), je te préviens. Ce billet est déprimant. Il est uniquement destiné à libérer mon trop-plein d’hormones de femme enceinte.
Il pourrait dissuader bien des femmes à enfanter.
A ne pas mettre entre tous les yeux.

Oui, je suis contente de m’être à nouveau reproduite.
Oui, c’est trop bien.

Mais putain, il me tarde déjà que ça soit fini.
Le temps passe vite mais pas suffisamment à mon goût.

J’en ai marre d’avoir le visage d’une adolescente, entre « fille perdue, cheveux gras » et Calculator, le premier qui me dit que je resplendis, je le mords.

J’en ai marre d’être enceinte et que d’avoir que les mauvais côté : énergie d’une limace agonisante, seins douloureux, nausées, fatigue.
Et puis je le sais que je suis enceinte, mais ça se voit pas vraiment.
Disons juste assez pour que les gens me soupçonnent d’alcoolisme notoire essentiellement entretenu par de la bière. A la limite, ils peuvent penser que j’ai un peu forcé sur le chili con carne à midi.

Et puis, je l’ai vu ma crevette, elle va bien : mais c’est quand que je la sens gigoter ? Hein ?
Je sens bien des petits « pokes » de temps en temps. Mais qui dit que ce ne sont pas mes intestins ?

Et puis tout m’écœure ou presque : pas de chocolat, le fromage c’est limite, même les sushis me dégoûtent vite. Non mais sans déconner ??!!

Et si pour certains la torture c’est écouter en boucle du Nana Mouscouri, pour moi, c’est d’aller faire les courses. Laisse-moi au rayon bonbon, biscuit ou chocolat, et là c’est le summum de l’insoutenable.
Et quand j’ai trouvé un aliment qui me met vraiment l’eau à la bouche… je peux à peine en manger : ben ouais, mon estomac ne digère rien. Une figue et je me sens pleine à ras bord.

Quand à la fatigue, comment dire, une belle garce celle-là. Elle me fait dormir la journée (quand sa sérénissime Zouzou accepte de dormir lors de la sieste) et me maintient éveillée la nuit, au choix, entre 2 et 4 ou entre 5 et 7. Les jours de chance je me retrouve les yeux ouverts entre 1h30 et 6h – j’en profite pour réfléchir à TOUT, genre mon entreprise, trouver des idées pour la booster… J’accumule une fatigue astronomique. C’est bien, ça m’habitue pour la naissance. Enfin, je me mets secrètement à rêver à la naissance : au moins les hormones devraient laisser intact le peu de temps que je trouverai pour dormir…

Bon, la très bonne nouvelle, c’est que demain, je suis à 12 semaines de grossesse.
Que le 27, je serais à 3 mois pile poil.

Donc les coups de pompes devraient enfin passer.
Normalement hein.

Allez, mon poste coup de gueule est passé.
Tu peux retourner à ta vie normale.
Toi. Moi, je vais aller m’effondrer sur mon canapé et laisser couler un filet de bave sur l’un des coussins qui l’ornent et qui me connaissent si bien, intimement même ces derniers temps, que ça me plaise ou non.
C’est soit ça, soit je décède de fatigue.

Ben voilà, l’idée de la cigogne qui apporte le bébé, ça m’arrangeait hein : pas de vergetures, pas de nausées…

Publicités

19 réflexions sur “Chaque jour suffit sa peine

  1. Ho comme je compatis… Bon courage ! Et allez y a des avantages aux nausées et aux aliments beurk, c’est que ça limite bien la prise de poids :-) Moi même faire les courses en ligne c’était l’horreur. Alors bon repos et bientôt très bientôt la forme reviendra !!

    J'aime

  2. Je compatis, fatigue et nausée c’est franchement pas l’éclate! Moi j’ai eu la chance que ça ne dure pas trop les trois fois… Enfin la nausée, parce que la fatigue!
    Mais même tout ses aléas ne parviennent pas à m’enlever l’idée d’une quatrième grossesse! J’espère donc que tu me ressemble un peu et que bientôt tu te sentira mieux. Sinon courage!

    J'aime

    • Merciiiii ! Une quatrième grossesse ?! Bravo ! J’adorerais avoir une tribu mais j’en suis bonnement incapable !
      Je pense même sincèrement mettre mon utérus au chômage technique pour le restant de ses jours après cette grossesse !

      J'aime

      • En tout cas si tu ne continue pas à faire des bébés après celui-ci, continue à en parler… on est assez dissemblables dans notre façon de voir les choses mais j’adore tes billets et ta façon de voir les choses. BRAVO pour ça!
        Et j’attends donc avec impatience les prochains billets plus joyeux sur ton petit bout en développement!

        J'aime

  3. Oh là là, courage ! Toutes mes pensées vont vers toi. A cette période de la grossesse, je crois bien que tout un chacun ne peut saisir complètement ce que tu racontes sans l’avoir vécu…
    Je t’envoie un peu d’air frais au milieu de ces journées bien chaudes,
    Nathalie

    J'aime

  4. Je compatis… Me retrouvant tout à fait dans tes mots…
    Moi aussi, j’ai la nausée toute la journée, surtout avec cette chaleur… J’en peux plus!
    Sauf que moi, je ne suis pas vraiment dégoûtée par les aliments… Du coup, je mange. Mais j’ai de la chance, je n’ai pas encore pris de poids!
    Je ressens aussi la même chose concernant le fait qu’on sait qu’on est enceinte, on en ressent les mauvais côtés, mais pas encore les bons… Pas de petits coups émouvants, pas de joli petit ventre… seulement l’impression d’être une chieuse aux yeux du monde.
    Bref, vivement que ça avance! Même si, forcément, pour agrémenter ce tableau, en plus, j’angoisse pour la suite. Sinon, ça ne serait pas drôle!

    J'aime

  5. Je suis passé par là et hoooooo que je compatis ! Et pourtant, ça passe, meme assez vite en fait, j’ai toujurs trouvé les 4 premiers mois les plus longs de la terre et ensuite, c’est la course, le stress et l’enfilade des mois trop rapides.
    Courage <3

    J'aime

    • C’est fou ce qu’on arrive à supporter pour mettre au monde un petit être. C’est assez étrange en fait oO
      Et tu as absolument raison : je prends le pari que dans 3 mois je fais un billet grosse flippe sur mon blog ;)

      J'aime

  6. Je compatis …. J en suis à 25 semaines et j ai été au fond du gouffre aussi jusqu à il y a quelques jours encore …
    C est bien mais c est long … :( Courage !!!

    J'aime

  7. Ce « billet déprimant » me fait chaud au cœur. Je serai à 3 mois de grossesse le 30 aout. Pour l’instant, mis à part la première échographie, être enceinte c’est pas ce qu’on fait de mieux… Les nausées durent toute la journée, le mal à la tête me rend souvent visite et la fatigue… les gens qui me disent en rigolant « oh! t’étais toujours fatiguée avant la grossesse alors ça te change pas!!! » juste envie de leur mettre ma main sur la figure!!!
    la première écho m’a fait réaliser ce qui se passait à l’intérieur, j’ai été émerveillée, la bouche ouverte… Là j’ai l’impression d’un retour en arrière, je ne réalise pas (ou plus…) alors j’attends! Je garde le sourire, je suis entourée et soutenue. Mais je n’aurai jamais cru que c’était ça le début d’une grossesse!

    J'aime

    • Je vis exactement tout ça comme toi et pourtant c’est ma deuxième grossesse ! Et j’en suis au même terme que toi ^_^ Courage !! J’ai l’impression que c’est presque un passage obligé ce premier trimestre et ses sentiments controversés ;) bientôt ça sera derrière nous ;)

      J'aime

  8. Je suis totalement de ton avis! Mon corps ne dois pas être fais pour être enceinte!!! Mais moi je déprime encore parce que je ne suis qu’à 8 semaines de grossesse :-((
    Aller je vais pleurer et je reviens…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s