La grossesse et la bouffe : analyse d’une relation… étrange

Voilà, je voulais parler d’un sujet éminemment important aujourd’hui.
La bouffe et la grossesse.

Ouais.

Je sais.

Super important.

N’empêche que depuis que je suis enceinte, cette relation c’est un peu « je t’aime moi non plus ».
Entre les nausées du 1er trimestre – oui j’y ai eu droit aussi pour cette grossesse, on change pas une équipe qui gagne hein – les fringales une fois que j’ai retrouvé l’appétit et les blocages que je garde pendant la grossesse (voire même après), moi je dis, cette relation n’est pas du tout raisonnée.
Ni raisonnable parfois.

Un coup le paquet de Schokobons y passe entier.
Un coup le sucre me dégoûte.
Le salé, non. C’est plutôt très constant.
Une boîte de pâté, du foie gras, du saucisson, j’en rêve. Ouais, même si je psychotte moins sur les restrictions de nourriture qui peuvent nous faire chopper des trucs enceinte, il y a des choses que je ne tente pas.
(mon accouchement est prévu le 1er mars, n’hésite pas à m’envoyer un panier garni pour après hein).

Quand tu penses en avoir fini avec les nausées, qui c’est qui rapplique sans crier gare, sournoisement, surtout la nuit, hein qui ? Mais ce sont mes supers copines les brûlures d’estomac bien sûr ! C’est pas faute de me péter le cou en dormant avec deux oreillers (ça évite la remontée mécanique si tu vois ce que je veux dire). Rien ne marche pour faire passer : le lait apaise mais entretient les brûlures, idem pour le bicarbonate, le Maalox JE PEUX PLUS LE VOIR EN PEINTURE. Et les IPP (Inexium, Mopral), ça commence à être juste. Bon, faut juste que je mange léger (comme un lapin anorexique) et éviter le gras (han ça tombe bien c’est tout ce que j’aime en ce moment). Le pire : le combo jus d’orange le matin, pâtes à la tomate le midi, et chocolat le soir (ou dans un autre ordre, c’est pareil). Là, j’ai clairement l’impression d’avoir du feu qui sort de ma gorge. L’horreur. Surtout que c’est à peu près mes trois aliments préférés. Le constat est grave : je suis obligée de les radier de ma vie. Enfin, pour le moment, faut pas déconner.

Je rêve de m’enfiler un litron de jus d’orange frais.
J’en bave là, sur mon clavier.

Bon, je compense en faisant une orgie de kiwi et de clémentine : j’en suis littéralement dingue. Je pourrais en manger toute la journée.
Je te déculpabilise direct va : tu te dis « han elle kiffe les fruits cette conne, moi je m’enfile des plaques de chocolat, elle est pas humaine. »
Ben voilà, je fais mon coming-out, je sors du placard : j’ai dû bouffer au moins 15 boîtes de Triangolini depuis 3 mois et à peu près autant de Croustilles au fromage.
Quant au pesto, je pourrais m’enfiler le pot entier avec du parmesan dans mes pâtes. Euh, je m’enfile le pot en fait, pour tout dire.
Mais il y a pire.
Pire.
Vraiment pire.
Je sais que je laisse à jamais ici une trace de ce que je vais écrire. Sache que j’en ai honte.
Je kiffe de bouffer un Quick.
Un fast-food. MOI !

Alors je ne sais pas ce qui se cache derrière tout ça (ou plutôt ce que cache mon cul qui grossit à vue d’œil… ou si, sûrement une petite dépression post-partum parce que j’aurais juste pris 25 kilos pendant cette grossesse), mais je ne parviens toujours pas à analyser cette relation étrange entre la bouffe et moi enceinte dans laquelle je suis sûre que mes hormones ont un rôle à jouer.

Tiens, et mon petit Zébulon que j’ai dans le ventre aussi non ? Mais si, j’en suis sûre !
Et si c’était sa faute à lui en fait ??
(Quoi, comment, une mauvaise mère moi ? C’est possible prénatalement ??)

shokobons

Putain mais je le sais que c’est plein d’huile de palme et qu’il n’y a pas vraiment du lait dedans !! Mais qu’est-ce qu’il m’arrive ??

Publicités

9 réflexions sur “La grossesse et la bouffe : analyse d’une relation… étrange

  1. Ooooh ! comme je te comprends ! Moi mon kiffe, comme pour ma premiere grossesse, ce sont les viennoiseries, le pain et le beurre. je pourrai me nourrir de croissants au beurre beurrés (oui), de tartines grillées au beurre et de briochettes… Et de soupes ! Et comme toi j’ai une fixette : les nuggets et la sauce barbecue du mac do. Non mais n’importe quoi ! Je te laisse, je t’envoie une photo de mes fesses ;)

    J'aime

  2. Kiki et BabyPop vous êtes excellentes vous m’avez bien fait rigoler avec vos fesses ! continuez comme ça :) moi enceinte première grossesse obsession de barbecue sympa en plein hier :) et la deuxieme le curry j’en mettais partout super top quand on a comme toi Kiki des gros soucis d’acidité :) Allé les filles bonne grossesse et mangez bien ! on ne vit qu’une fois non?! biz biz

    J'aime

  3. Moi pendant chacune de mes grossesses, j’ai mangé en quantité astronomiques des trucs dont j’avais horreur en temps normal, 1ère grossesse, un babybel par jour (alors que je détestais ça et je redéteste, 2ème grossesse, un gros bocal de gros cornichons,
    (je ne supporte même plus maintenant je l’ai fait enlevé quand je mange un sandwich ou
    hamburger) et la 3ème les hot dogs (beurk maintenant).
    Les grossesses sont quand même bizarres.

    J'aime

  4. Je me reconnais bien là ! moi c pour avril..
    3kg de clémentines en 2 jours :-/ en plus des 2 oranges obligatoires tous les matins !
    je bave devant les 3 calendriers Milka toute la journée -mais bon jvais pas leur faire ça- quoique..
    j’ai fais le plein de tablette Milka fraise en Allemagne /mais y en a déjà plus/ devait y en avoir 15..
    Autant le sucré me dégoutait au début, autant depuis que j’ai retrouvé l’appétit je me rattrape ! ça change des cornichons !!
    Et pour les brûlures je prends de lhomeo ;-)
    Bonne continuation à vous !!

    J'aime

  5. Moi c’est les fruits de mer ou poisson sauce au vin blanc que je mangerais à chaque repas. Mes 2 oranges le matin sont indispensables et surtout je pourrais dormir dans du fromage.. Je pleure le saint nectaire fermier, la tarama et le saumon fumé.. Bouuuuuh.. Par contre, je n’ai pas de révélation sur des aliments que je n’aime pas en temps normal.. Allez plus que 6 mois pour moi…
    Bon courage à toutes, nous qui sommes privées trop injustement de bon mets… ;-)

    J'aime

  6. Je ne suis qu’à 2 mois de grossesse, mais j’alterne entre nausées de derrière les fagots et GROSSE DALLE même après m’être enfilée une assiette de purée indécente… Je lutte pour ne pas me jeter sur la boite de pringles, je me contente de gentilles pommes et de jolis yaourts nature, mais y’a pas à dire, ça calle pas ces machins là !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s