Prête, feu… Allaitement !!

Il y a une chose pour laquelle je n’ai eu aucun doute depuis que je suis enceinte de mon petit Zébulon : mon envie d’allaiter. Je suis du genre à douter dans la vie – mais je me soigne pas mal ces derniers temps -, à me dire « oui mais, oui, mais non ». Là pour moi, c’est une évidence. J’allaiterai mon deuxième enfant. Pour ma Zouzou, au début de la grossesse, il en était hors de question. J’étais dégoûtée – oui je sais, le mot est fort – à l’idée de donner mon sein, c’était physique, viscéral. Puis, au fil de la grossesse, je me disais qu’il y avait quelque chose de pas logique à donner du lait en poudre, alors que mes seins pouvaient nourrir mon enfant, avec du vrai lait naturel. Puis, cela s’est imposé à moi au moment de la naissance : je me suis laissé le choix. Première tétée de bienvenue extraordinaire… La vivacité avec laquelle ma Zouzou prenait le sein, ce côté si évident m’a profondément décidée.

Seulement voilà. Je pense que je ne me suis pas suffisamment renseignée sur l’allaitement pour qu’il soit bien mené. Pour que j’ai confiance en moi. Le doute mis par les professionnels de santé (« elle ne prend pas assez de poids », « achetez du lait maternisé en sortant de la maternité, au cas où vous n’ayez pas de lait ») et ceux de l’entourage (« elle a faim cette petite », « ton lait ne nourrit pas assez », « je n’ai pas eu de lait, tu n’en auras pas non plus ») ont fini de fragiliser la toute jeune maman bouleversée que j’étais (mon allaitement moisi, j’en ai parlé sur le blog des Seintes qui m’a permis, surtout avec McMaman, de faire le point sur l’allaitement et de m’ouvrir des horizons positifs, de lire de vrais témoignages de mamans…).

Je sais que derrière cet allaitement, il y avait un manque de confiance, des problèmes avec ma mère…

Aujourd’hui, c’est différent. J’ai plus de trois ans de maman. J’ai déposé des valises et rangé des casseroles. Aujourd’hui, j’attends de pied ferme les réflexions. Je suis un peu plus renseignée. Beaucoup plus par rapport à il y a trois ans. J’ai découvert les Seintes de McMaman, j’ai des amies qui pourront me soutenir, je le sais, presque à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, dans des coups de mou où je manquerai d’objectivité, où j’aurai peut-être envie de tout laisser tomber. Un allaitement, je le sais maintenant, ce n’est pas juste maman et bébé. C’est aussi un état d’esprit, une histoire de femmes, c’est aussi toutes les personnes qui nous aident à y parvenir.

Alors aujourd’hui, à un peu plus un mois du terme, je suis parée :
– soutifs d’allaitement achetés ! (marque Bravado juste géniale, notamment celui sans couture en vente sur Mamanana entre autres mais acheté en ligne sur un site anglais sur les conseils d’une fan sur Facebook) ;
– zéro biberon de prévu à la maison : pour quoi faire ? Et si vraiment j’ai besoin d’aide, ma pharmacie à un super rayon Medela, j’ai le numéro de conseillères en lactation d’une association locale et de la Leche League du coin, et bien sûr les copines d’allaitement ;
– j’ai deux-trois hauts spécial allaitement trouvés en solde pour qu’en dehors de chez moi je puisse dégainer mon bonnet G sans faire peur (même si clairement ça va être du système D… j’ai beau baver chez Mamanana, Séraphine, ou Bellamaman, mon portemonnaie, lui est plus raisonnable) ;
– le livre de la Leche League est dans ma valise de maternité, au cas où, même si je sais que si je rencontre une difficulté, je prendrai mon téléphone et je ne resterai pas seule ;
– je devrais recevoir ma crème Lansinoh, pour prévenir tiraillements et crevasses, et mes coussinets d’allaitement tout doux jetables que j’adore.
– une motivation à 10 000 %.

Bref, je suis fin prête à allaiter.

A accoucher… c’est une autre histoire !

seintes1

Publicités

7 réflexions sur “Prête, feu… Allaitement !!

  1. Et je te souhaite de garder cette confiance en toi jusqu’au bout et tout le long de ton allaitement ! Et le soutien, je confirme qu’on en a toujours besoin, même avoir un 1er allaitement qui a fonctionné, parce que chaque bébé est unique et peut rencontrer des petites difficultés différentes du précédent.
    Mais avec les bons soutiens et l’envie plus forte que tout : on y arrive !
    Des bisous à toi !

    J'aime

  2. Ouéééé le nichon en force ! Oui je me contrôle moyennement quand on cause allaitement en ce moment, mais ces dernières semaines ont été un peu prise de tête et heureusement ma maman (car chez nous le pro-nichon c’est une histoire de famille) et M. Doudou étaient là. Du coup j’ai envie de soutenir plein de jeunes allaitantes, mais j’en ai pas autour de moi… J’me tâte presque à faire une formation…
    En tous cas je te souhaite une montée de lait aussi peu douloureuse que la mienne et un petit bonhomme moins dans le jazz que le mien (tourner la tête et téter en même temps ça fait de belles crevasses).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s