Ce corps

Ce corps.
J’essaie de deviner les traits de celui avant la grossesse.
Ce corps, usé par 9 mois de grossesse.

Abîmé.
Marqué.

Cet inconnu.

Je l’ai vu changer pendant 9 mois, s’arrondir, se remplir, s’épanouir
Puis d’un coup, se vider.

C’est normal à même pas trois semaines de l’accouchement de ne pas le reconnaître.
Même si je ne me souviens plus trop de comment il était avant… L’ai-je un jour aimé ? Pourtant il y a 10 ans il était beau ce corps. Puis les kilos pris petit à petit, au fil du temps, des doutes et questionnements de mon existence, le chômage, les angoisses…

Je me réveille d’un long sommeil.

Pourtant, je suis déjà impatiente de retrouver corps humain…
Tout a changé : mes seins, remplis de lait ; mon ventre, dégonflé et strié ; mes cuisses, moins définies.

Je sais que je suis encore sous influence de ces hormones de grossesse.
Je sais qu’il faut 9 mois pour faire un bébé et 9 mois pour le corps de récupérer.
Je sais qu’il faut du temps.
Je sais qu’il faut que je sois patiente.

Je sais que j’ai du mal à le regarder ce corps… d’une femme qui a eu deux enfants.
Je suis cette femme ?
Je ne veux pas être celle qu’on ne regarde plus, que je ne regarde plus, qu’il ne regarde plus, qu’ils ne regardent plus…

Je le vois dans ces yeux à lui… Dans ces gestes… Le perdre, me perdre, nous perdre…

Juste remettre les vêtements de ma vie d’avant, rassurants, d’avant ce beau bouleversement, réintégrer ma vie, garder un peu d’insouciance… Garder un peu ma jeunesse qui doucement s’éloigne. De mademoiselle à madame, de ce corps désiré à celui toléré.

Accepter.
Ou lutter.

20130311-172326.jpg
Mes nouveaux amis…

Publicités

18 réflexions sur “Ce corps

      • Bien sûr que tu as le temps ! Je te trouve très dure avec toi même . Ton corps a changé pour offrir ce qu’il y a de plus beau: un enfant…ton enfant. Alors laisse lui le temps de récupérer tout en regardant ce bébé grandir et tu verras,ce corps que tu ne reconnais plus sera de nouveau celui que tu ne pensais perdu. Plein de courage à toi !

        J'aime

  1. On commence par s’accepter, se laisser du temps se retrouver et le jour ou on s’en sent la force on se met à lutter pour se donner le temps et la force de se retrouver :) …

    J'aime

  2. Courage! Oui, c’est toi. Oui, ce corps ne sera plus jamais comme avant, parce que tu n’es plus une « jeune fille », ni une jeune femme, ni une « nullipare ». Ton corps porte les marques sacrées d’avoir donner la vie, deux fois. Mais les kilos, ils partiront, ne t’en fais pas. Si ils sont là, c’est que quelque part, tu en as besoin pour tenir le coup, pour avoir l’énergie nécessaire à t’occuper de deux petits.
    Prends soin de toi, tu as raison. Le charme, le désir, c’est de ce soin que TOI tu as de toi qu’ils naissent, et résistent au temps, et à la vie. Aime-toi, et la vie t’aimera…

    J'aime

  3. Je comprends ton sentiment, je n’ai qu’un bébé et j’ai beaucoup de mal avec mon nouveau corps et pourtant je n’ai pas pris beaucoup de kilos, mais les traces sont là et me rappelle que ce ventre ne sera plus jamais le même. Truc débile, je n’arrive toujours pas à me faire à mon nouveau nombril o_O et ça fait 2 ans que ça dure…
    Courage, tu réapprendras à aimer ton corps même si ce n’est plus le même ;)

    J'aime

  4. Je comprends mais je te trouve dire aussi, ça ne fait même pas 3 semaines tu te rends compte ?? Pose toi cette question dans quelques mois et en attendant sois bienveillante avec ce corps !

    J'aime

    • Je ne sais pas pourquoi je vis ça comme ça… Je suis pas du tout superficielle, j’aime être juste présentable… Juste que ce corps est un corps de transition : plus enceinte mais pas comme avant… Je vais essayer d’être plus bienveillante…

      J'aime

  5. Comme je me suis reconnue dans ce billet! Moi qui n’ai qu’un bebe, moi qui n’était pas très bienveillante auparavant avec ce corps. La grossesse, l’accouchement, l’arrivée de ce nouvel être…que de bouleversement. A côté de ça on se dit comment être mère, femme, copine, amante… J’ai réussi a patienter, je laisse le temps à mon corps en me disant que je lui doit bien ça après le merveilleux cadeau qu’il m’a fait de porter mon fils. J’espère que tu, que vous arriverez a vous laisser le temps car c’est aussi une histoire de couple. Tous ces changements physiques ne sont que momentanés. Prends soin de toi mais avec bienveillance et non stress du résultat.

    J'aime

  6. Laisse lui le temps à ton corps, il a travaillé à plein régime pendant 9mois pour faire la plus belle dès oeuvres..maintenant il a besoin de repos et d’être chouchouté, tout comme toi.
    Tu es une très jolie femme et l’homme de ta vie t’aimera toujours n’en doute jamais.
    Le temps et les crèmes magiques feront leur travail, et même si ça ne sera probablement pas exactement comme avant tu te réapproprieras ton corps je te le garantis,
    Pour ma part mon corps semble le même qu’avant..c’est ma tête qui ne suit pas..trophée de changement, le temps qui file..c’est vraiment pas facile d’être femme, mère et d’être soi tout simplement au milieu de tous ces chamboulements..
    Je t’embrasse fort! <3

    J'aime

    • Merci de ta bienveillance et de la douceur de tes mots ❤ je pense qu’il faut que je m’aime davantage et surtout que je respecte plus ce corps… De manière générale… Peut-être cela m’aidera à me voir différemment…

      J'aime

  7. alors certe les kg je ne connais pas trop puisque j’ai cette chance de les avoir tous perdu en rentrant de la mat mais je comprends ce corps que tu ne reconnais plus. La peau molle et striée, les seins vides et flasques ( deux allaitements foirés avec coupage de lait à coup de médocs……), mais mon corps je l’aime parcequ’il a mis au monde mes bébés qu’il les a fait grandir et si aujourd’hui il en garde des traces c’est pour que je n’oublie pas et que eux ( mes garçons) n’oublient jamais ( enfin tant qu’ils me verront à poil ou en bikini ; ) ). Fais doucement la guerre aux kilos, mais pas à ce corps, aimes le, encourage le, bichonne le à coups de crèmes et de caresses ( pour faire rentrer cette crème) et surtout regardes le comme la chose la plus belle qui soit, ta machine à bébé. J’ai longtps détesté mon corps parce qu’on me mettait en tête des images de ce que l’on attendait de moi jusqu’au jour ou j’ai compris que ça n’était pas mon idéal…. et petit à petit sans rien faire sauf arreter de le detester jour après jour en passant devant une glace je l’ai vu fondre doucement et je me suis rendue compte que de lui fouttre la paix, de l’oublier un peu ça nous avait fat du bien à tous les deux. Comble du bonheur aujourd’hui aux courses alors que je sue comme un phoque qui se serait perdu à Tahiti, que je n’ai meme pas eu le temps de me maquiller un temps soit peu, les cheveux enroulé dans un pseudo chignon flou mon fils me regarde et me dit  » tu sais que t’es belle? Comme ma maitresse Anaise « ( elle est canon sa maitresse). Alors là tes seins mous et tes vergetures tu t’en tapes le coquillard je t’assure. Aller dans quelques années quand Zébulon te diras des mots d’amour tu oublieras tout.

    J'aime

    • Merci pour ton témoignage :) Heureusement que je ne me suis pas arrêtée au « tous perdus en rentrant » parce que j’ai failli le mettre à la poubelle de jalousie ton commentaire ^_^ Ce matin pour la première fois depuis la naissance, je me suis regardée et je me suis dit que mon corps n’était pas si horrible… S’il pouvait juste rentrer dans mes jeans, ça serait sympa :P

      J'aime

  8. Pingback: Mon corps un an et demi après l’accouchement |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s