La vie de maman de 2

Donc ça y est, ma grossesse est terminée, mon accouchement s’est bien passé. Me voilà maman de deux enfants.
Moi.

Deux enfants.
J’en reviens pas.
Je n’y crois pas parce que les mamans de deux enfants généralement ce sont des dames. Des vraies femmes.
Ah. On me dit dans l’oreillette que je vais faire 32 ans cette année (hum dans un mois et un jour exactement).
Hum.

Bref.
J’ai donc deux enfants depuis un peu plus de 7 mois (!!). Au début, j’ai eu du mal à réaliser, comme si ça ne pouvait pas m’arriver à moi. Puis après la douceur du 1er mois, je me suis pris une grosse gamelle à travers la gueule. Un tractopelle même. Un peu comme un train qui me serait passé dessus. Avec un bras d’un côté, un de l’autre, la tête là-bas et ce qu’il reste de mon corps après mon accouchement ici. J’ai ramassé mes dents. Une par une. Parce que si j’étais préparée à cette naissance, qui a été fabuleuse, les premiers jours de vie qui ont été super sans coup de blues, l’Ours, lui, l’était moins.

Et puis clairement, avec la Zouzou, on en a bavé. Des litrons. Et encore aujourd’hui c’est mouvant. Sportif.

Rappelle-toi : une naissance chamboule TOUJOURS. Toi, la fratrie, ton couple. Ton corps. Ton esprit. Ta vie quoi. Même si t’es préparée. Et en même temps, par définition, on ne peut pas se préparer à quelque chose que l’on ne connaît pas. On peut juste limiter les dégâts.

Aujourd’hui, je n’arrive presque plus à me rappeler comment c’était avant Zebulon (si, un peu : vide. Mais je faisais quoi de tout mon temps ???).

Non, ce qui change, c’est le quotidien. Si avant tu pensais courir après le temps, là tu sprintes. Sur des milliers de kilomètres. Du soir au matin et du matin au soir.
Levers, déjeuners – enfin tétée pour Zébulon -, habillage et débarbouillage respectif, départ à l’école, bains le soir, pyjamas, repas. Mais aussi rangement, ménage, lessives, courses (je bénis celui qui a inventé le concept des drives), cuisine… puis boulot le soir.

Entre tout ça, il y a des 724 crises de la Zouzou « naaannnnn » « je veux faire toute sEEeeeeUUUuuuLLLLEEEEEUUuuuuuuHH » « je suis pas CONTEEEEEEEENTE » et autres joyeusetés du genre que j’arrive à percevoir entre les cris stridents d’un Zebulon bien expressif qui forge sa voix (pendant que ses dents travaillent).

Ah oui dans tout ça si tu as pris une douche tu peux t’estimer heureuse et si elle a dépassé les 2 minutes, t’es carrément vernie. Tu n’es plus une femme mais une machine à optimiser le temps. Coiffage ? Maquillage ? Look ? Tant que tu ne ressembles pas à une SDF et que tu ne fais pas peur aux camarades de classe de ton enfant ça ira parfaitement. Vraiment ? Tu vas mettre ce pantalon noir avec ce pull rouge plein de lait/morve/traces de chocolat ? OUI ! Parce que si tu arrives à ne pas aller à l’école en pyjama, on peut dire que tu assures GRAVE.

Bon aujourd’hui je me reconnecte un peu à moi. Enfin, à mon nouveau moi. J’ai plus de temps – ou je suis plus efficace sans doute – pour moi. J’arrive à me coiffer pratiquement tous les jours. A me trouver jolie dans le miroir.

Quant à ton cher et tendre, si tu parviens à lui parler autre chose que de couches ou d’organisation, là, tu peux carrément sabrer le champagne… Et si une fois par semaine il y a rapprochement physique du genre bisous ou câlin, c’est déjà pas mal. Pour la bagatelle… C’est une autre histoire…

Pourtant, le quotidien, il commence à rouler comme du velours, tout doucement. Enfin.
Après les tumultes qui ont failli avoir raison de moi, les eaux se calment. Et coulent presque agréablement.

Enfin, je me réapproprie un peu ma vie. Un peu.
Mais ça, je t’en parlerai une autre fois.

20131007-211607.jpgMa drogue, mes amours

Publicités

3 réflexions sur “La vie de maman de 2

  1. C’est vrai que c’est quand même un sacré fichu bordel, un changements de dingue quand un autre mini-nous se rajoute.
    Mais comme tu l’écris si bien sous la photo… « ma drogue, mes amours », pareil ici.

    J'aime

  2. comment je te comprends…. ma monstrinette a eu 2 ans fin aout et je pense que l’on commence tout doucement à trouver un début d’équilibre ( enfin bon, +- si tu tiens compte du fait que je monte ma boite et que papa débordé a été muté, ou il est peu présent ….. galère quoi )

    ton billet m’a vraiment fait sourire ;)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s