Entre leurs mains… Nos vies naissent

entre leurs mainsEntre leurs mains.
C’est le film qui a agité ma TL hier après-midi. Le film qui a fait grand bruit.
Et qui m’a émue aux larmes… et qui m’a mise en colère.
Ce n’est pas un film à 4 millions de dollars pourtant.
Pas d’effets spéciaux.
Pas de tête d’affiche et de super star au cachet faramineux.

Entre leurs mains c’est juste un film qui parle de moi, de toi, de nos bébés.
Qui parle de l’humanité même finalement.
De sa naissance plus exactement.

Une naissance unique, et non pas une parmi tant d’autres. Un numéro, une salle, dans un endroit froid. Systématiquement médicalement assistée. Systématiquement déshumanisée, dénaturée.
Une péri pour ne rien sentir.
Un lit pour ne pas être un élément perturbateur.
Pas assez de bras pour être épaulée, pas assez de temps pour être respectée, pas assez d’argent pour être bien entourée. Balivernes.

Oui la médecine permet des miracles, elle sauve la vie de mamans, de bébés.
Mais pourquoi s’impose-t-elle quand cela n’est pas nécessaire ?
Qu’a-t-on fait à l’humanité ?
On l’a budgetisé, rentabilisé, voire oublié.

Qu’a-t-on fait ? Mais qu’a-t-on fait pour que ces femmes et ces hommes qui nous accouchent à la maison… Soit dans l’illégalité ?? Il y a 50-60 on accouchait à la maison. Pourquoi n’en a-t-on plus le droit aujourd’hui ? C’est ça le progrès ??

Si j’avais peur de ne pas réussir à accoucher sans péridurale, l’idée d’accoucher à la maison ne m’a jamais traversé l’esprit. Par peur, par manque de confiance en moi. Parce que le corps médical nous persuade que nous avons besoin d’eux. Pourtant, j’en parle aujourd’hui. Parce que s’il y avait un 3e, il naîtrait à la maison sûrement parce que je ne pourrais pas faire autrement. Parce que j’ai eu la chance de n’arriver à la maternité que pour accoucher, avec une équipe super. Sans péri. Que finalement, cet enfant, il est né tout seul.
Parce qu’il faut que nous nous élevons d’une seule voix, pour que nous soyons libres d’accoucher comme nous le souhaitons, pour que nous disposions de notre corps, surtout à ce moment. Pour que l’accouchement nous appartienne à nouveau, à nous, les femmes, qu’il nous revienne entre nos mains.

Pour arrêter ces mensonges : chaque femme sait accoucher, chaque femme détient ce savoir. On nous fait croire le contraire. Nous avons besoin d’être accompagnées pas assistées. Juste épaulées pas destituées de cet instant magique et si intime.

Juste d’être respectées.

Non la médicalisation n’est pas toujours une sécurité, cela peut aussi être un risque : plus d’hémorragie grave à cause du suremploi de l’ocytocine, plus de risque donc pour la mère. Et pour l’enfant ?
Lisez les études !
Faites tourner ces informations !

Regardez ce film ! Parlez-en !
Soutenons les sages-femmes qui se battent pour cette dignité !

  • Voici quelques billets qui parlent de ce film, sans doute mieux que moi. Faites passer !!

Dix lunes
La Poule Pondeuse
Madame Sioux
Carnet d’un passeur (le point de vu d’un sage-femme exerçant en maternité)
Farfadoc
Ni sorcière ni fée
Mamanonyme

  • Et des récits d’accouchement à domicile et sur des billets sur le droit à l’AAD :

Nad’in Box (et son parcours pour avoir son AAD et c’était pas gagné) avec son beau récit sur son AAD de son Pouletto
et sa tristesse face à un accouchement qu’elle voulait à domicile
Caro La Cheche

  • Pour nous, pour eux, la pétition Nos sages-femmes assurent, assurez-les : ici.

20140105-103549.jpgLa page Facebook de Entre leurs mains.
Le site.

(N’hésitez pas à laisser en commentaire d’autres récits ou d’autres présentations de Entre leurs mains ! Merci !!)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s