Mon corps un an et demi après l’accouchement

Même pas trois semaines après avoir donné naissance à mon merveilleux Zebulon, j’écrivais ce billet sur mon corps.
Impatiente.
Et espérant que la nature fasse bien les choses.

Près de 17 mois plus tard ou presque, je dresse un nouveau constat. Pas très heureux.
La nature n’a rien fait de ce qu’elle avait défait.

Soit.

J’ai mis de l’eau dans mon vin.
Je ne veux plus être mince, non, j’ai accepté que mon corps ait changé.
Qu’il porte (un peu) les marques de cette dernière grossesse.
De ces années passées.
Que mon corps soit plus épais, plus confortable.

Si je ne me ferai jamais opérer des seins – qui en ont pris un énorme coup cette grossesse -, je ne les assume pas du tout.

Soit.

Mais je ne veux plus de ce ventre un peu rond, de ces hanches rondouillardes, de cette taille de mamie et de ces cuisses épaissies, de ces bras un peu gros qui s’écrasent un peu trop.

Quelques unes me diront de faire un régime. La fatigue, les nuits hachées, l’allaitement, les hormones peut-être, la gourmandise un peu, je suis incapable de faire un régime. Supprimer tout dessert le soir, supprimer le sucre le matin, je sais faire. Manger que des feuilles de salade non merci, je ne suis ni une tortue ni une limace.

Et puis mon poids est pourtant mieux que celui d’avant grossesse.
Le problème n’est pas le poids… mais la forme.

Je ne me reconnais plus quand je m’aperçois au détour d’un miroir.
Le pire a été à la piscine, dernièrement. Et ça a fait mal.
Très mal.
Comme l’impression de porter un gros pull par-dessus tout mon corps.
Je porte un une pièce désormais.
Moi, celle qui portait des bikinis.
Celle qui était animatrice en boîte de nuit avec ses talons et sa mini-jupe.
Celle qui portait un 36 avec un haut moulant.
Et des seins qui tiennent tout seul.
Ok, je n’ai plus 20 ans.
Mais je n’ai pas envie d’en paraître 50.

Mon corps ne me va plus.
Je ne me plais pas.
Mon corps ne représente pas la personne que je suis en train de devenir.

Je pourrais accepter, accepter de ne pas correspondre aux critères de beauté trop répandus.
Du zéro défaut,
Du culte du corps jeune.
Je pourrais me dire que je peux l’aimer ce corps.
Qu’après tout ce n’est pas si important.
Que le corps n’est que le véhicule de mon âme.
Que j’ai la santé et que c’est tout ce qui compte.

Mais je n’y arrive pas.
J’ai toujours envie de me cacher un peu dénudée.
L’été.
L’hiver je fais diversion…
Sauf quand le soir venu, je fais tomber le masque.
Je rentre mon ventre, essaie de trouver le bon profil, rien n’y fait…

Alors il me reste quoi ? Faire du sport ? Mais quand ?
Courir ? Je suis au top sur un 100 mètres en crachant mes poumons.
Mais courir 30 minutes j’en suis incapable.
Pas sûre que mes genoux le supportent d’ailleurs (quoi j’essaie de me trouver des excuses ??).
J’ai très envie d’aller en salle faire de la muscu. Retonifier tout ça. J’en ai eu fait étudiante, trois fois par semaine, je crois ne jamais avoir eu à nouveau un corps comme cette année-là.
Mais est-ce que je vais oser y aller, moi qui ai honte de ce corps,
Y aller seule, moi la timide (si si on dirait pas mais je le suis…).
Assumer.
Me donner le temps, du temps, que je mérite, pour m’aimer, et recontacter ce corps
Le choyer…
Et tenir, sur la durée.

En attendant, j’agrémente les marques de ma vie et de ces vies données de marques choisies et plus jolies.
Un tatouage qui me rend belle à mes yeux et qui compte beaucoup pour moi symboliquement.
Et après ?

Et si je me bougeais ??

20140720-231528.jpg

Publicités

11 réflexions sur “Mon corps un an et demi après l’accouchement

  1. merci de nous livrer ça, ça doit pas etre facile! alors… si je peux ;-) je viens de m’acheter un balon pour faire des exercices de muscu et un velo elliptique pour le cardio. le vélo elliptique c’est top car justement il n’y a pas le choc de la course… 20 minutes suffisent pour 200 calories (enfin à mon stade) ce qui est très bien, tous les 2 jours hop… Y a aussi d’autres solutions pour du sport à la maison… moi c’est ce que je préfère finalement pour ne pas avoir le temps d’aller en salle… et l’investissement de ma machine est meilleur aussi. Comme toi impossible de m’arreter d’être gourmande… alors j’essaye de transpirer un max!! et vive les tartes à la nectarine :-) (je m’arrete là car je vais tartiner mais hésites pas!!)

    J'aime

  2. Meme si j’aime le poids que j’ai pris, car je me trouve + femme, mon ventre me gène, ainsi que mes cuisses… Avant elles ne se frottaient pas quand je marchais, maintenant si … et ça me perturbe ….

    Tu es belle tu sais ma Kiki, faut juste que tu le voies avec tes yeux <3

    J'aime

  3. Pourquoi ne pas te fixer un programme sur quelques semaines ? tu as coach club qui est top, ils proposent des packs sur 2 ou 3mois, si tu as un peu de temps les cours sont vraiment bien fait et on y prend vite goût :p

    Après il faut savoir allier gourmandise et rééquilibrage. J’ai vu que tu cuisinais bcp de légumes c’est top, reste plus qu’à faire pareil avec les fruits et le chocolat noir pour le goûter :p

    Et pour le reste, je me suis aussi réapproprié mon corps pour d’autres raisons avec le tattoo alors je ne peux qu’approuver huhu
    Bisous <3

    J'aime

  4. Je suis celle qui ne perd pas un gramme après qques mois de WW alors je te comprends. Mon objectifaà la rentre est de reprendre la piscine seule avec mes palmes
    Bon courage ,

    J'aime

  5. Cet article j’aurai pu l’écrire aussi.. J’ai l’impression d’avoir un pantalon énorme sur moi en plus de mes cuisses qui étaient déjà dodues. L’été c’est mon enfer à moi quand vient le moment du maillot de bain et que je dois faire diversion et j’en ai marre. Faire du sport, oui mais quand ? Un régime comme toi je ne peux pas, trop fatiguée, trop stressée… Bref pour le moment 1 an après avoir accouchée je n’ai pas trouvé la solution !

    J'aime

  6. Pourquoi tu ne fais pas de la natation ? C’est tout doux pour les articulations, un moment de détente dans l’eau, et un bon moyen pour tonifier tout son petit corps sans trop le brutaliser ! (et tu peux y mettre ton maillot deux pièces sans passer pour une grand-mère, personne ne met un bikini pour faire des longueurs ! ;-) )

    J'aime

  7. je DETESTE courir aussi. par principe je ne fais pas de « régimes » mais j’évite les cochonneries au maximum (pas tout le temps, je suis comme tout le monde). Ce qui a bien marché pour moi c’est la PISCINE, 1-2 fois par semaine (mon mari gardait les enfants, car comme toi pas/peu de temps, pas de famille aux alentours, je bosse etc). avec seulement 1/2 heure de nage (non stop, à ton rythme) y’a déjà de supers résultats en quelques semaines. En plus c’est un sport pas cher: pas besoin de salle de sport ou de machine !!
    Alors quand tu seras prête, quand tu seras moins fatiguée, lance toi. Car il n’y a pas de miracle non plus, et on n’a rien sans rien…
    Si tu n’arrives pas à t’accepter, il n’y a que le sport qui pourra t’affiner, tu le dis toi même en fin de billet ! te manque plus que le déclic !

    J'aime

  8. J’ai enfin eu le courage de descendre dans le bureau! ;-)
    Je disais donc, avant que mon iPhone me bazarde mes commentaires, que pour ma part, je m’étais inscrite chez ww en janvier 2013 et en octobre, quand j’ai appris que j’étais enceinte et que j’ai donc quitté ww, j’avais perdu 12 kilos, tranquillement, sans trop me priver, en reprenant de bonnes habitudes et en me bougeant un peu plus.

    Je n’ai pas pris de poids pendant la grossesse, j’étais très heureuse d’avoir perdu 7 kilos à la naissance, mais j’ai trout repris en 10 semaines… :-(
    L’allaitement ne me fait pas maigrir, cette fois ci et il faut vraiment que je fasse très attention!

    Bref, je comprends ton questionnement. Mais si le mot rgime est à bannir, il y a des façons douces de se réapproprier son corps! :-)

    J'aime

    • Merci pour ton message !! :))) tu as bien du mérite d’avoir perdu tout ce poids. Même si WW propose un rééquilibrage plutôt qu’un régime draconien, compter ses poids ça doit être assez pénible non ?
      Courage pour les kilos de cette grossesse. L’allaitement ne fait pas forcément maigrir. Moi il m’a ouvert l’appétit de manière incroyable et encore près de 18 mois après mon appétit n’est pas comme avant ma grossesse quand il tète davantage certains jours.
      Mais je sais combien c’est pénible de voir ces kilos en trop, la fatigue n’aidant pas à être ni objective ni douce avec notre propre image. Des bisous <3

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s