Le temps de se séparer

J’ai le cœur qui se serre.
Demain on commence l’adaptation mon petit chat.
Demain on va devoir commencer à apprendre à se séparer, à se laisser. Mais aussi à se retrouver.

Je vais devoir te faire garder pour travailler davantage. Cette dernière année et demie a été aussi merveilleuse qu’éprouvante à tes côtés.

Des sentiments ambivalents accompagnent cette étape que je redoute autant que j’attends impatiemment. Je suis heureuse de me retrouver seule. Juste seule. Toute une journée. Sans pleurs sans cris, rien que moi ou presque à penser. J’en ai besoin. Comme dirait ta grande sœur, « pour de vrai ». Heureuse de pouvoir prendre du temps pour moi, me redécouvrir. Pour coudre, refaire mon CV, trouver de nouveaux clients. Faire davantage bouillir la marmite et ne plus avoir le couteau sous la gorge chaque fin de mois.

Mais je suis aussi triste, triste de ne plus être avec toi toute la journée. Malgré tout j’aime nos journées. Tes sourires, ta bonne humeur, tes câlins, tes regards, nos moments douceurs avec la tétée – sans doute notre préférée – de la sieste. Nos petits tours en tête à tête. Ce grand soleil que tu mets dans ma vie.
Te savoir triste sans pouvoir te câliner, savoir d’autres bras que les miens te rassurer… J’ai du mal à l’accepter…

Bien sûr toutes les bonnes choses ont une fin. Un jour tu iras à l’ecole, même si c’est encore loin, hein dis ? Tu grandis et auras 18 mois jeudi. Alors autant t’habituer petit à petit aussi. Et passer plus de temps avec d’autres enfants sera chouette aussi. Enfin, c’est ce que je me dis…

Alors bien sûr tu connais déjà ta nounou, c’est une amie. C’est un bon point de départ pour cette nouvelle vie. Bien sûr je sais que tu seras bien accueilli. Tu auras un copain et une copine, tu rencontreras d’autres enfants au RAM et tu feras des activités qui vont t’amuser.
Il me tarde de te connaître avec les autres, ce que nounou dira de toi, tes facéties… Et des bêtises aussi !

Je ne peux pas te garder avec moi toute ma vie. Je me sens assez nulle dans ce rôle de maman d’ailleurs. Trop besoin de travailler, de m’y consacrer vraiment. Besoin de respirer pour mieux apprécier et mieux donner.

Alors pourquoi je culpabilise ? Pourquoi je me sens nulle d’avoir besoin de ne plus être tout le temps avec toi ? Pourquoi je le vis mal alors que je suis maman deux fois ? Je ne suis plus une débutante tout de même !
Je sais que nous allons tous deux y gagner à être un peu séparés. Bien sûr il y aura les autres jours… Finalement ce sont seulement 3 jours…

Mais voilà. Ce temps précieux qui file entre mes doigts. Quand je vois ta grande sœur qui aura bientôt 5 ans, qui avait 18 mois quand on est arrivé dans cette ville, je me rends compte que le temps est passé dans un bruissement d’aile de papillon aussi furtif que discret.
Bientôt tu seras aussi grand qu’elle. C’est tout le mal que je te souhaite.
Mais ces premières années sont si douces… Je me souviens déjà avec nostalgie de ton début de vie pas simple pour moi, à te porter sans cesse… Et pourtant ce week-end j’ai eu le cœur tout ramolli en voyant des bébés tout endormis en écharpe et autre sling… Ce temps est désormais révolu…
Tu marches, cours presque, veux tout le temps marcher, accepte peu d’être porté… Tu es bien vivant et tu as soif d’autonomie… Avec quelques câlins bien placés.

Alors mon tout petit, je te promets qu’on apprendra à se séparer, doucement, on prendra le temps. Plus qu’il ne faut.
Et on aura tant de plaisir à se retrouver et à se raconter nos journées.

Dis, tu m’en veux pas dis ?

20140818-152456.jpg

Publicités

7 réflexions sur “Le temps de se séparer

  1. Oh non il ne t’en veut pas. Tu lui ouvres de nouveaux horizons, il sera bientôt fou de joie d’y aller.
    Depuis 1 semaine, ma petite Iroquoise de 2 ans nous réclame chaque jour ses nounous. Il y en a une qui sera ravie de reprendre le rythme après les vacances. C’est amusant et rassurant.
    Eclates toi bien dans tes journées seules et laborieuses… En plus, les retrouvailles du soir sont un moment tellement chouette !!
    Bon courage :-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s