Fière

20141108-003829.jpg

J’avais besoin de poser ce mot.
Fierté.
Loin de moi l’idée d’être prétentieuse. J’ai trop souvent ici couché mes pensées les plus profondes et souvent teintées de tristesse. De manque de confiance en moi.

Aujourd’hui, surtout en ce jour, j’avais besoin de le dire, de le crier, comme pour y croire tout à fait.
Je suis fière de moi.

33 ans jour pour jour que j’attendais de le sortir. Avec conviction, avec un sens profond.
Je suis fière de mes décisions,
Fière de mes enfants.
Non pas parce que c’est moi qui les ai porté, petits êtres juste confiés un temps donné.
Fière de la mère que je suis
Avec plus de jours sans cris
Avec plus d’amour
Avec plus de câlins.
De toucher du doigt ma vérité.

Fière d’être plus douce envers moi
Fière de qui je suis
une fille assez gentille pas toujours à l’aise socialement mais avec un grand cœur, avec des vraies valeurs.
Qui ne fait de mal à personne (je l’espère)
Qui est empatique.
Peut-être même sympathique.

Fière d’être tatouée. Ancrée dans ma vie. Encrée à vie.
Fière d’avoir tenu sans (trop) broncher. Et même si j’avais eu envie de pleurer, cela ne m’enlèverait pas de la fierté.
Fière d’avoir pris cette décision définitive et de ne m’être jamais retournée pour regretter.

Fière d’avoir commencé le sport.
Il m’en a fallu du temps pour me trouver.
Fière de m’y traîner 3 fois par semaine. Parfois 4.
Fière de m’être donné les moyens de changer mon corps.
Un peu pour le moment.
Fière de commencer à voir des résultats. Fière de ma volonté. De ma force mentale.

Fière d’être créative même si le temps me manque.
Fière d’aimer les livres même si le temps me manque.
Fière de me nourrir de la beauté.
De mes rêveries.

Fière d’avoir pris cette décision de ne plus être salariée, de pouvoir me lancer. Pour être là auprès d’eux, les respirer chaque jour que dieu fait. Pour avoir parfois le temps de vivre. Et de se sentir vivre.

Fière d’être comme je suis, pleine de défauts, d’irrégularités, d’éclats laissés par les rencontres, par les autres, des qui brillent ou pas.

Fière d’être toujours là malgré les tourments que j’arrive à oublier, à laisser derrière moi. Parfois.
Fière de m’être battue, de ne pas lâcher, d’être là malgré le long chemin encore à traverser qui souvent m’a fait sombrer.

Fière d’avoir 33 ans.

Alors tout n’est pas rose, bien évidemment, mais les détails n’ont pas d’importance. Et le reste se réglera avec le temps.

Soyez fières de ce que vous êtes, de ce que vous faites.

 

Publicités

5 réflexions sur “Fière

  1. Très heureuse pour toi :-) Bonne continuation sur le chemin de la confiance et de la fierté ! (Je suis pas loin dessus, parfois un peu devant, parfois un peu derrière mais j’essaie d’y rester aussi)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s