Je n’ai (presque) plus peur des vacances

Ces vacances d’hiver, crois-moi ou pas, je les attendais de pied ferme. Ne plus se lever le matin, faire des activités avec les enfants, bref passer du temps avec mes enfants. Même pas sous la contrainte. Naïvement, je me disais que cette fois, les vacances seraient différentes (oui car d’habitude les vacances, ça me file la frousse). Et puis – folle que je suis – j’avais décidé que ces vacances, il n’y aurait pas de centre de loisirs. De toute manière mon porte-monnaie s’est enfui quand il a entendu ces mots indiquant qu’il devrait mettre la main à sa poche bien vide du reste pour payer la facture à la fin des vacances.

Ma Zouzou devait aller passer quelques jours chez ses grands-parents paternels – on lui a proposé et elle a dit oui car ses cousins seraient là – et nous passer une journée en amoureux avec largage des enfants à mes beaux-parents.
Seulement voila, je me suis fait avoir comme un bleu : ça ne se passe jamais comme on a prévu avec les enfants !!La première semaine nous avons – en vrac – fait des masques de lion avec des assiettes, fait du coloriage, de la peinture, été à un atelier de conte de princesse et de roi, vu des copines (à moi) puis des copains (à elle). Pluie oblige, on a dû quand même serrer les fesses. Et le jeudi, ma Zouzou l’a passé au travail avec son papa. Dessin, parlotte et un petit dessin animé (ou plutôt deux gros -__-) pour que je puisse me poser, elle passer du temps avec son papa chéri, et puis que je travaille tranquillement. Oui, les vacances, ce n’était pas pour tout le monde.

Puis vint le samedi 21, veille de cette journée pleine de promesses et dudit séjour de ma Zouzou. On a fêté l’anniversaire de Zebulon, ses 2 ans. C’était super ! Il a soufflé sa bougie comme un grand, était super content de sa moto, on s’est bien amusé, on a ri et on a bien mangé un bon gâteau à la génoise.
Le soir arrive, pour une fois on est au top : tout est prêt, la valise le sac pour la journée de Zebulon, tout comme il faut. Puis à 19h, ma Zouzou, qui pétait pas trop la forme depuis 2 jours, se tape… un 40. Tout est tombé à l’eau. Pas de sortie en amoureux ni de séjour. A la place, une astreinte à la maison avec coloriage, Kapla et parcours moteur (ouais bon j’avais juste sorti le tunnel en toile acheté chez Ikea il y a 4 ans un jour très inspiré), un médecin le lundi dans une salle d’attendre bondée à attendre 1h30 avec les deux (qui ont été hyper cool). Même si ce n’était pas la grippe, on l’a gardé au chaud. Et heureusement, elle était crevée : j’en veux pour preuve les 3 siestes – plus longues que celles de son frère – qu’elle a fait. Mardi on n’a vu personne, on ne sait jamais, des fois que ça serait contagieux. Du coup mercredi re-atelier de conte sur le thème du carnaval à la bibliothèque de ma ville. Avec confection par ma Zouzou d’un masque type aborigène avec peinture et coton-tige. Top ! (Et j’y ai même découvert les feutres gel de chez LIDL, sorte de craie grasse mais qui miette moins et aux couleurs intenses. Je note pour plus tard) Enfin tout ça pendant que le Zebulon montait sur les fauteuils, prenait des livres par dizaine, bref… menait sa petite vie quoi. Hum.

Jeudi miracle : mon père, alors que l’on habite à 30 minutes de chez lui depuis bientôt 4 ans, m’a proposé de prendre ma Zouzou pour la journée. Comme je ne suis pas du genre à imposer, je propose à ma Zouzou qui dit oui. Et qui, le jour venu, me ferme la porte de la voiture de mon père au nez, avec un grand sourire, trop contente de se barrer. Et pour cause, pendant ces vacances, elle m’en a fait baver. Besoin de limites rassurantes, de temps avec elle difficile à trouver pour cause de Zebulon-mille-conneries-à-la-minute et parfois collant. Souvent. Et du coup ben moi, avec mes multiples casquettes de laverie, cantine, mère, et bosseuse indépendante, j’étais un peu à cran. Surtout que mon Zebulon ben je l’ai avec moi depuis janvier. Pas de mode de garde (mais ça je t’en reparle dans un autre billet). Un peu beaucoup épuisée. J’ai beaucoup crié, essayé de ne plus m’énerver, testé d’autres méthodes (de Dumonteil-Kremer, comme laisser des petits papiers avec des mots, ou lui faire un cœur pour la remercier). Son papa a recadré les choses, moi je me suis posée avec elle avant de bosser pendant les siestes et ça a été réglé… le vendredi, dernier jour des vacances en solo.

En tout cas, elle a passé un bon moment avec mon père, et c’est ce qui compte. Cinéma, bonne purée maison et steak, caresses à ses chats, elle a aussi visité ma famille mais bon ça n’a pas l’air de l’avoir embêtée. Aujourd’hui elle a un anniversaire, mon Zebulon dort enfin depuis 16h (-__-) et je blog et bosse tranquille. Demain donc, si tout va bien, qu’aucun enfant n’a de la fièvre ou ne fait caca mou, qu’aucun envahisseur de l’espace ne nous a pris en otage ou que la maison n’a pas été engloutie par un monstre sanguinaire à 12 bras et 6 yeux, si tout va bien donc, on passe une journée à deux (hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii) et nos enfants une jolie journée avec leurs grands-parents (en espérant qu’ils se rendent compte que Zebulon est dans les escaliers avant qu’il n’en soit rendu au milieu… bref qu’ils nous rendent nos enfants vivants et pas trop plein de sucreries).

Bref les vacances sont finies, je suis VIVANTE. Je suis triste… Et tellement heureuse que l’école reprenne ENFIN et de retrouver ma nounou arrêtée depuis début janvier. Mes vacances à moi vont enfin commencer, enfin, 3 jours par semaine.

20150228-165111.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s