Victorinox : l’économe efficace {Ze test}

Je ne suis pas une grande cuisinière, mais si tu me suis sur Instagram tu as dû te rendre compte que je suis sacrément gourmande. Oui, j’aime manger. De tout. Oui, bon, j’avoue, surtout du chocolat. Pas seulement non plus. Je suis une dingue de fruits et de légumes. Depuis pas si longtemps d’ailleurs. J’ai toujours eu un côté végétarienne enfin, depuis mes 15 ans. Je l’ai été de nombreuses années, car je n’aimais plus la viande. Je n’ai jamais pu manger du lapin ou de l’agneau (trop mignons et trop forts en goût). Puis j’ai fini par en remanger lors de ma première grossesse : une envie de steak de dingue ! Depuis, je mange un peu de poulet, du jambon, et des steaks une ou deux fois par mois, guère plus. La viande rouge, cela reste difficile.

Pour les fruits et les légumes, j’ai appris à les accommoder, avec des épices, des raisins, des sauces soja, des yaourts. A en faire une fête. Quand je vais au restaurant je ne rêve pas d’une entrecôte-frites. Donnez-moi des légumes, une purée de cucurbitacée, et je suis heureuse.

Mais pour cuisiner les légumes, et faire de bons plats (comme des carottes au miel, cumin raisin, ou du concombre sauce soja ail et ciboulette…), il faut bien être équipé. (Je parle de matériel de cuisine hein). Acheter les légumes au marché, c’est déjà bien : on ne cuisine bien qu’avec des produits de base de qualité et frais. Mais force est de constater que le matériel compte beaucoup. Cela peut paraître une évidence pour beaucoup, pas pour moi. J’ai appris à cuisiner seule, en ayant des ratés, beaucoup. Puis je me suis détendue du bulbe et du tablier et je me suis soignée.
Les mus-have pour moi : des casseroles en inox, un fait-tout anti-adhésif (Lidl en fait de très bien), et surtout, la base de la base, une planche à découper, un bon couteau bien grand ainsi qu’un économe. Un vrai. Un qui tremble pas devant la peau d’une courgette un peu trop fraîche, bien lisse, ou d’une pomme récalcitrante.

Eh bien ce couteau magique je l’ai trouvé en l’éplucheur Victorinox.
Oui Victorinox fait des éplucheurs, universels s’il vous plaît madame !
Il permet d’éplucher des kiwis, des tomates, il épluche en un rien patates, concombres, pommes. Au début, ses doubles-lames crantées m’ont déstabilisés, mais maintenant je ne peux plus m’en passer. La lame glisse, sans effort, et épluche fruits et légumes en deux temps trois mouvements (environ). Si vous êtes comme moi du genre vegan sur les bords, il vous est indispensable. Midi et soir, il me sert. Un petit investissement puisqu’il ne coûte que 4 petits euros. Et quand tu as une compote à faire ou une sauce tomate, je peux t’assurer que ce petit détail qui vaut 4 euros vaut son pesant de cacahuète et te facilite le travail.

Alors moi je l’ai choisi en orange. Pour bien le voir parmi les couteaux et mettre un peu de soleil dans ma cuisine. Mais il existe en 6 couleurs différentes. Rien que ça.
victorinox

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s