2015, au revoir sans regrets !

Comme tout le monde je ne peux m’empêcher de faire le bilan de cette année. Comme tout le monde, je ne peux que souhaiter que 2016 soit différente de 2015.
Différente oui, parce que mieux, on va dire que je ne l’espère plus hein. Si déjà elle est « moins pire », je m’estimerai heureuse.

2015 ça a vraiment été les montagnes russes sur tous les plans. En amitié, en amour, en famille, côté pro et côté moral (côté financier c’était plutôt une loooooongue descente. On ne peut que remonter hein ?).

Cette année m’a épuisée et m’a encore fait évoluer. C’est mon côté optimiste-sage-maître zen-flippée de la vie. J’ai pris le sport à bras le corps, je l’aime d’amour, je le kiffe, j’en ai BESOIN. Oui je suis devenue sportive. Après 34 ans, la violence physique subie lors de l’activité sportive a laissé place au plaisir. Oui, au plaisir. Je ne dis pas que je cours au sport hein, des fois je dois me motiver comme tout le monde. Mais je pense au bien-être que je vais ressentir après ma séance. Et là, je n’hésite plus. En hypersensible et stressée que je suis, le sport me tempère. Il m’amène équilibre. Il me dope. Me donne confiance en moi. J’arrive à me sentir plus forte. Capable. De me surpasser. De tout surpasser. Il y a eu des phases down, mais mon amour pour le sport ne décroît pas. Et 2016 j’aimerais mettre les bouchées doubles. Me maintenir à deux grosses séances par semaine, cela sera déjà bien.

Mon couple a rencontré plus de bas que de hauts. Pas faciles de raccrocher les wagons après un deuxième enfant, le boulot qui paie pas, les nuits hachées menues qui génèrent tensions et incompréhensions. On y arrive, doucement. On n’est pas passé loin de la rupture. On n’est pas sauvé mais qui l’est vraiment ?

Côté boulot, mon activité prend un peu son essor ENFIN. Il y a des mois top – enfin tout est relatif, disons un salaire avec 4 chiffres pas trop loin du SMIC – et d’autres plus catastrophiques, notamment en cette fin d’année où la plupart de mes réguliers ne m’ont pas payé. Tous en même temps ! Et pareil pour l’Ours. Mais 2015 s’est mieux finie, avec de nouveaux projets qui m’enthousiasment et me permettent de relever de nouveaux défis, certes avec un peu (beaucoup ?) de stress.

Côté amitié… je fais ce que je peux. Je ne suis pas l’amie rêvée. Entre le cerveau qui fuit et le boulot puis les enfants, autant dire que je manque de temps et quand j’en ai, le soir… je m’endors sur le canapé, en bavant, mes aiguilles à la main, à 21h06.

Oui les aiguilles à la main. Cette année, j’ai repris le tricot. Et quel plaisir ! Un trendy châle qui a mis 7 mois pour tomber des aiguilles, un snood en mohair pour moi, deux snoods pour Noël (un en rapido et un alpaga), j’ai décidé d’avoir toujours un petit projet tricot sur mes aiguilles. Circulaires si possible : j’ai découvert ces aiguilles et c’est juste topissime. Pratique à ranger, facile à manier (quoique le métal glisse un peu beaucoup parfois et ça ne vaut pas le bambou) et pour les grandes longueurs comme le trendy, eh bien c’est idéal.

Je reprends doucement la lecture. Pas assez, mais c’est déjà bien.

En 2016, pas de résolution, mais plutôt encore une évolution. Il est tant que j’apprenne à lâcher prise, encore plus : mon corps me parle. Entre le dos, les remontées acides (coucou la fibro), les douleurs musculaires à n’en plus finir, je dois écouter ces maux.

Que je me mette à écrire ce p*#%= de b¨{&* de livre que je rêve d’écrire depuis à peu près mes 10 ans. Même si c’est quelques pages. Mais commencer. Enfin, continuer des projets déjà entamés… Le déclic ? Ce livre offert par l’Ours à Noël. Un bijou drôle et… tellement vrai. Il y a mille raisons de ne pas écrire un livre. Il y en a autant d’en écrire non ?

téléchargement

Que la lecture fasse davantage partie de ma vie. Que le sport continue d’en faire partie comme le tricot. Plus de temps pour mon couple. Pour les amis.

Et moins stresser. Mon père m’a émue aux larmes en m’offrant un livre à Noël. Cela m’a touchée.
1507-1
Je pense qu’il regorge de bonnes idées dont je manque vraiment. Et dont j’ai besoin. Cruellement. J’ai toujours vécu sous stress. Ne pas être en tension… me stresse. Je dois apprendre la tranquillité. Depuis la rentrée je suis sur les nerfs. Pas facile de tout allier : famille, boulot, perso. Enfin, le perso, à part le sport, il passe souvent à la trappe ou je rogne sur les heures de sommeil dont je manque déjà pour lire quelques lignes ou faire une recherche sur un sujet qui m’intéresse.

Et du temps avec ma sœur qui vient s’installer dans le coin à partir de février. Enfin.

2016, je ne sais pas ce qu’elle m’apportera cette année. Juste pas trop de mauvaises nouvelles. La santé. Des rêves plein la tête. Du soleil entre les nuages. Des rires, des moments inoubliables, de la joie.

Et vous, c’est quoi votre bilan ? Vous aussi vous boudez les résolutions ?

Publicités

2 réflexions sur “2015, au revoir sans regrets !

  1. Oui, quelle année compliquée… J’espère que ton fils te laissera enfin dormir en 2016 et que vous pourrez vous ressouder avec l’Ours :-)
    C’est super pour ta soeur ! C’est mon reve : voir la mienne plus souvent, qu’on habite pas trop loin et qu’on puisse se voir ne serait-ce que le weekend. Mais elle est à l’autre bout de la France et aucune de nous ne va bouger dans l’immédiat.
    Je te souhaite plein de jolies missions en 2016 et de la douceur. Bisous !

    J'aime

    • Merci <3 <3 <3 Compliquée pour tout le monde ! Je te souhaite une merveilleuse année, autant pro que perso. Mais ça sera forcément une belle année côté amour avec ton mariaaaaaaaage :)))) Des gros bisous. Que les temps soit doux aussi par chez toi <3

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s