Cette mère-là

Phototastic-05_03_2016_317dbb35-cc4c-4546-bb42-0c3f8d590e67
Cette mère-là, je ne l’aime pas.
Non mais regardez-la, comment elle parle à ses enfants ?
On ne parle pas comme ça à ses enfants quand même. Cela ne se fait pas.
Et comment elle souffle ?
Non mais franchement, il ne fallait pas faire des enfants ma p’tite dame si c’est pour se les traîner comme un boulet !
Les parents de nos jours, je vous jure.
Attendez, tendez l’oreille. Vous entendez ce qu’elle dit ? Mais elle fait du chantage ma parole.
Quelle faiblesse.
Quelle honte.
Elle ne connaît pas Filliozat et les méthodes d’ENV, c’est certain.
Pauvres enfants.
Ce n’est quand même pas compliqué.
Et puis comme elle marche vite, excédée, le petit n’arrive pas à suivre. Il est curieux, il a besoin d’explorer la nature ! Voilà tout !

Non mais vu comment elle est coiffée et fringuée, elle doit avoir un problème, d’alcool ou un truc comme ça.
Et qu’est-ce qu’elle donne à manger au goûter ?
Je vous le donne en mille : une compote gourde et un goûter industriel.
Non mais faut pas se plaindre après d’avoir des enfants surexcités.
Je rêve, elle sort des bonbons maintenant.
C’est n’importe quoi.
Pas étonnant qu’il y a de plus enfants obèses.
En plus, elle est en vacances, elle n’a que ça à faire.
Les enfants doivent le sentir qu’elle en a marre et qu’elle n’a qu’une envie, c’est rentrer à la maison pour les coller devant un dessin animé.

Regardez, c’est fou, elle ne se retourne même pas. Le petit court en criant « mamannnn ».
Quel crève-cœur.
Et maintenant, elle leur crie dessus !
Je suis sûre qu’elle leur met des fessées à la maison.
Si elle perd le contrôle comme ça en public, qu’est-ce que ça doit donner en privée !
Cette mère-là ne vous plaît ? Celle qui juge ou celle qui est décrite ?
Cette mère-là, c’est moi, quand je suis au parc et que j’observe les autres.
C’est vous, quand vous me regardez faire avec mes enfants, un mercredi de vacances un peu trop longues et que vous voyez le visage de celle dont je ne suis pas fière.
C’est nous toutes, mères d’aujourd’hui, parfois surchargées, stressées, fatiguées.
Derrière les apparences souvent trompeuses, il y a une maman qui travaille de la maison, quand les enfants regardent un dessin animé.
Le soir, quand ils dorment, généralement après 21h.
Cette maman, ça peut être toi, derrière tes principes tellement CNV.
Cette mère là, elle n’a peut-être pas reçu de câlins, ou plutôt des coups.
Peut-être que le papa est absent, voire violent.
Cette maman-là, elle est peut-être fatiguée par les nuits agitées du petit.
Ou parce que ça fait 6 mois qu’elle est chômage.
Que la banque court après elle parce qu’elle est encore à découvert.

La prochaine fois, avant de juger, posons-nous toutes ces questions et pensons à être bienveillantes aussi envers cette maman, qui fait ce qu’elle peut avec les moyens qu’elle a.
Parce que ce moment auquel on assiste, c’est peut-être un moment d’égarement.
Celui qui nous fait dire que nous ne sommes pas des robots, capables d’appliquer à la lettre ce que l’on lit sur l’éducation dans les livres.
Que Filliozat c’est top, qu’on aimerait toutes et tous être capables d’appliquer tout le temps ces conseils.
Mais que dans la vraie vie, ce n’est pas toujours possible.
Qu’on ne peut pas toujours être cet adulte confiant, droit dans ses bottes, dont les plaies de l’enfance sont cicatrisées.
Nous avons tous encore cet enfant en nous, et parfois, dans cette vie d’adulte, il étouffe, il pleure, ou il crie.
On fait ce qu’on peut, mais avec tout l’amour du monde.

Publicités

5 réflexions sur “Cette mère-là

  1. « On fait ce qu’on peut » résume parfaitement les choses je crois. On pourrait passer pour un parent modèle auprès d’une personne si elle nous voyait tous les jours durant un mois, mais passer pour le pire être quand « ce n’est pas le jour ».
    Je dois avouer ne pas être trop regardant du côté des autres, on ne connait pas sa vie, alors qui est-on pour en juger ? Mais bon, je ne me fais pas d’illusion, la plupart des gens jugent, et prennent plaisir à critiquer. Ma foi, laissons les dans leur connerie, je ne m’en porte pas plus mal (même si des fois comme eux « j’aurai aimé être con », comme je le disais y’a quelques temps dans un de mes articles :D … Des fois seulement).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s