Parle avec elle

6tag_030416-175559
Il y a bien longtemps que je ne parle plus d’elle. Que d’elle. Pourtant, j’ai ouvert ce blog parce que je me posais tout un tas de questions pour bien faire avec elle. Pour l’aimer comme il faut. Comme elle mérite d’être aimée, comme la plus belle et la plus merveilleuse des choses sur Terre.

Depuis la naissance de mon deuxième… Le temps a filé.
3 ans que j’ai l’impression d’avoir perdu un peu le fil de ma fille.
3 ans qu’elle est la grande. L’aînée.
3 ans que je ne suis plus patiente.
Je n’arrive pas à bien raccrocher les wagons avec elle.
Parce que parfois c’est plus évident avec mon deuxième : il est simple, évident, instinctif.
Parce que parfois ce n’est pas facile avec mon deuxième : il a toujours dormi peu, de manière anarchique, et avec de nombreux réveils la nuit. Encore trop nombreux. Qui épuisent ses parents.

Pourquoi je dis tout ça ? Elle n’y est pour rien dans tout cela. Pourtant j’ai changé. Je ne suis plus la même maman. Je suis crevée, épuisée, dépassée.

Et tout le monde trinque.

Aujourd’hui, j’ai essayé d’être plus cool avec elle parce que je suis trop sur son dos. Après lui avoir énoncé trois règles à respecter chaque jour :
– s’habiller et ranger son pyjama ;
– dire s’il te plaît et merci à tout le monde (famille et amis) ;
– et se tenir un minimum à table (pas se lever 360 fois, danser sur sa chaise, embêter son frère qui lui hurle non…), du moins essayer d’être un peu calme.

J’avais décidé d’être plus détendue.
Et ça a marché (jusqu’à 21h20, heure à laquelle je n’ai plus eu assez de patience. Un peu plus de 13 h, ça doit être mon maximum…)

J’ai été contente de cette journée parce que j’ai discuté avec ma fille.
En revenant d’un parc de jeu, je me suis arrêtée à un dépôt-vente.
Je me suis dit : « Puisqu’elle est là, autant qu’elle choisisse et qu’elle me dise si ce que je lui prends lui plaît ou pas ».
Parce que ça m’intéressait, parce que je voulais lui faire plaisir, et juste savoir ce qui anime cet être.

Et c’était chouette.
Dans la voiture, je lui ai demandé : « Comment tu aimes t’habiller ? »
Et elle m’a répondu : elle aime les tuniques, les leggings, les jupes et les collants.
J’ai appris qu’elle n’aimait pas les jeans « ça me fait des marques sur le ventre ».
Je lui ai promis que je ne lui en achèterai plus, sauf ceux avec juste un élastique et assez fins.
Moi, sa maman, je ne savais pas qu’elle n’aimait pas les jeans. Moi qui n’achètent presque que ça parce que c’est résistant…

Je me suis dit que quand même, c’était fou qu’on n’en ait jamais discuté. Que c’était surtout triste.  Je lui propose souvent de venir nous parler s’il y a des règles qu’elle trouve injustes, s’il y a quelque chose dont elle veut nous faire part, à la réunion du samedi que l’on fait son père et moi. Mais jamais elle ne vient. Elle n’est pas locace. Elle parle beaucoup certes, mais pas de ce qu’elle ressent, encore moins de ce qui ne va pas. Cela a toujours été…

Elle me manque ma fille. Nos moments me manquent. Cela me manque de renouer ce lien. De parler. Rigoler. En attendant, chaque jour je cours après le temps, à essayer de donner autant aux deux alors que leurs besoins sont distincts, qu’elle est autonome et son frère non. J’essaie d’être équitable, d’écouter les deux. Presque de réaliser la prouesse de me séparer en deux, pour être pleinement avec chacun des deux, voire en trois quand le travail s’ajoute à la journée.

Mais je me sens en échec. Je me sens dure avec ma toute petite. Je suis plus exigeante avec elle.
J’aimerais bien sortir de cette relation. Je manque de temps, de ressource, je manque de sommeil, de recul.
J’aimerais la prendre dans mes bras.
Et juste qu’elle sache que je l’aime et à quel point elle est juste merveilleusement parfaite parce qu’elle est elle et que je ne voudrais qu’elle soit une autre pour rien au monde…

Publicités

17 réflexions sur “Parle avec elle

  1. Bonsoir,
    j’ai trouvé ton article, tres touchant, moi aussi je sens parfois un peu de culpabilité envers ma petite fille, c’est mon unique enfant de 4ans, mais c’est ma passion et mon travail que je suis obligée de partager avec elle, et en plus je travaille à la maison, parfois elle fait des betises juste pour avoir mon attention,
    mais j’essaie d’avoir des moments toutes les deux, c’est quand on fait des sorties, au parc, au café, a Mcdonald, des sorties juste pour elle, quand elle fait le vélo, on fait sortir notre caniche on joue toute les deux avec lui :) , et aussi elle adore quand on regarde toute les deux ses dessins animée favories……………………
    je te souhaite bon courage
    mona

    J'aime

  2. Tu lui lis juste ton billet et elle comprendra tout!

    J ai parfaitement le même sentiment avec ma fille de 5 ans et demi (qui refuse de dire qu elle a 6 ans au maître nageur pour qu elle puisse accéder au grand toboggan alors qu elle en fait 7…).
    Son petit-frère-petit-dormeur (un peu tout- comme-toi) m a sucé ma patience, mon enthousiasme, ma spontanéité et mon sourire bien des fois…
    Et comme toi je me suis dit qu elle avait un peu perdu sa maman.
    Et qu en plus je lui donnais parfois l image d une piètre maman (pas loin de penser que j allais la dégoûter d avoir des enfants et de devenir mère …)

    Mais je lui dis tout, que ce n est pas sa faute surtout, que parfois je sais que suis pas juste/drôle/reposée/….(quand je me sais injuste envers elle mais mon corps et ma tête ne peuvent juste pas..), je m’excuse auprès d elle quand c est nécessaire…
    Elle ne porte pas tout le chapeau (même si parfois il lui revient quand même!!) et elle sait que je me sais imparfaite mais que je l aime.

    C est la vie. Mais il faut leur parler. Et ils comprennent (c est même troublant comme cela les rend tolérants)

    Et puis je suis sûre que, comme chez nous, il y a une foule de bons moments plein de joie et de bêtises qui marquent leur souvenir!
    Et ça compense ( j ai quand même eu une grosse pointe culpabilité lorsqu elle m a dit il y a 3 semaines qu elle avait passé la meilleure journée de sa vie car j avais fait 1h de peinture avec elle….une misérable heure…)

    Trouve toi géniale (comme tu dois l être certainement pour te soucier autant de leur ressenti) et ça fera écho en elle!!

    Isabelle

    J'aime

  3. Je te lis souvent, sans trop sauter le pas de commenter.
    Là, j’ai juste envie de te dire : « Fonce, prends-la dans tes bras et dis-lui les 2 dernières phrases que tu as écrites ».

    J'aime

    • Merci Alice, de me lire et d’avoir sauté le pas <3 je pense que je lui parlerai oui. Je lui dis déjà "je fais ce que je peux, ce n'est pas parfait, mais je fais ce que je peux, je t'aime".

      J'aime

  4. Rhoooo… :-)
    Je pense qu’elle le sait mais c’est normal que tu cherches à faire plus et mieux. Moi aussi j’ai eu ce sentiment de déconnexion avec le 1er quand sa soeur est arrivée…
    J’aime bien l’idée des 3 règles pour la journée. Ça me donne envie d’y réfléchir pour en proposer 3 différentes a chacun le mercredi, puisque comme tu le dis, ils sont différents et on ne bute pas sur les mêmes difficultés avec chacun. J’ai déjà plein d’idées dis donc !
    Je pourrais même leur proposer de m’en donner une chacun aussi, comme ça on a tous l’impression de mettre la chance de notre côté pour passer une journée zen.

    J'aime

  5. roh j’aurais pu écrire ces lignes moi aussi … ma grande me manque aussi, je pensait que c’était parce que j’avais eu sa petite soeur, ‘la deuz) et que mon attitude changerait à l’arrivée de la troiz, par rapport à ma deuxième fille, comme ça c’était produit avant, mais pas du tout.
    Je reste a peu de choses près la même maman pour ma deuz… Par contre ma grande trinque encore et toujours, j’ai l’impression que je n’y arrive pas avec elle, que les choses sont toujours exacerbée, compliquées …, que je ne saurais jamais être avec elle la maman patiente et bienveillante que je suis avec les deux petites … Et pourtant c’est pas l’envie qui m’en manque… je suis triste de cette situation, j’aimerais mon dieu du plus profond de mon être, redevenir ou même mieux, devenir ENFIN cette maman qu’elle mérite ….. J’ai mal au coeur, j’aimerais pouvoir nous sortir de ce cauchemars …

    J'aime

    • Je suis sûre que tu parviendras à faire changer un peu les choses : ton ressentiment et ta relation à ta grande. Pour le moment, essaie de faire ce que tu peux, avec les nuits que tu as <3 des gros bisous, garde espoir, on va y arriver <3

      Aimé par 1 personne

      • Voui, je tente de la revoir comme elle était bébé, car je me rends compte que malgré ma fatigue j’ai énormément de patience tant qu’ils sont bébés, une fois plus grand je deviens plus exigeante … et mon exigence dépasse leurs capacités propres en fait.

        J'aime

  6. Articles bouleversant pour moi qui comprend tout à fait votre ressenti… J’ai même fait une depression post partum qui est partie de ça! Aujourd’hui je vais mieux mais je ne retrouve tjs pas mes sentiments d’avant envers ma fille, mon premier bébé, celle qui m’a faite devenir maman, celle que j’ai aimé plus que de raison. Je l’aime de tout mon coeur bien sûr mais souvent je suis trop exigeante envers elle, parce qu’elle est grande, parce que je n’ai pas le temps de la regarder au moment où elle me le demande, parce qu’elle parle beaucoup et que ça m’agace surtout quand sa soeur pleure parce que c’est l’heure de son goûter ou qu’elle est fatiguée…
    C’est la premiere fois que je tombe sur un article qui parle de ça; pourquoi? Je je sais pas. Peut-être parce qu’il y a des choses qui ne se disent pas; admettre que l’on delaisse un de ces enfants (même si on ne fait pas exprès bien sûr) ça ne fait pas bien! Et après les mamans en detresse comme je l’ai été pensent que puisque personne n’en parle c’est que ça n’arrive pas et elles culbabilisent de ne pas arriver à être si parfaites que les autres mamans qui ont 2,3,4 enfants voire plus!
    Donc merci d’avoir partagé vos sentiments! J’espère sincèrement que vous retrouverez de la complicité avec votre fille!

    J'aime

    • Merci infiniment pour ton message. Tu résumes bien la raison pour laquelle je continue d’écrire ici : parce que ce que nous vivons est souvent ce que vivent les autres. Et on s’en trouve toujours émue, étonnée, et rassurée. Merci <3

      J'aime

  7. Ton texte me bouleverse. J’ai vécu qqch de similaire avec ma grande de 4ans suite à la naissance de ma seconde fille. 1 année horrible à me demander si j’arriverais à l’aimer de nouveau aussi fort qu’avant… A lui imposer des choses de grand alors qu’elle était encore si petite. On est pas préparées à ça, on fait comme on peux avec ce qu’on a. Courage et merci pour ce billet.

    J'aime

  8. 18 mois que je cherche le pourquoi, depuis que j’ai appris attendre mon bébé deux, mon bébé revanche sur moi-même, mais qui m’a éloigné d’elle, elle qui arrivait à un âge peu évident…5 ans.
    Ce soir j’ai encore pleuré de colère face son manque de politesse, d’attention, de calme…
    Mais elle est blindée, elle n’aime pas penser aux choses tristes, donc…

    Je nous retrouve dans votre témoignage.
    C’est ça !
    Et dans le votre aussi EMyla Dress.
    Je lui mets la barre très haute aussi, je veux d’elle la perfection.
    Sauf que je suis à force dans le reproche quasi quotidien, pour tout et rien…
    Je n’ai plus de gestes tendres avec elle, je n’arrive pas, je n’ose pas.

    Je n’arrive pas à me partager, c’est soit elle, soit sa soeur, soit leur papa, soit moi, donc au bout d’un temps, ça coince et étant l’aînée, c’est elle qui est réprimandée.
    Je suis dure avec elle, je sais d’où ça vient, mais là, il faudrait chasser les vieux-démons pour retrouver de la sérénité…

    Merci pour vos mots, ça permet de se lire soi-même et mieux réaliser.
    Et qui sait, peut-être un jour réussir à lâcher du lest.

    J'aime

    • En faisant quelques câlins au début, en y faisant attention un peu chaque jour, en disant à sa fille « je sais que je suis dure avec toi, je m’excuse, tu es grande mais tu es encore ma toute petite fille ». Petit à petit les choses peuvent bouger. Merci pour ton commentaire <3

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s