Un si doux matin

phototastic-26_09_2016_7d2b3b10-c6f6-45bc-9e42-07963042a5c5
Ce matin, comme tous les lundis, après un week-end fait de nuits un peu trop coupées, on était en retard. Ma grande était déja habillée dans le salon, tout affairée qu’elle était à faire des perles Hama. La féliciter. Lui dire que je lui ai laissé un petit mot à la cuisine.Ces petits mots écrits un peu trop tard le soir, pour lui dire combien je suis fière de son travail à l’école, de ce qu’elle est.

Elle se précipite et fait tomber le seau de perles Hama. Elle les ramasse sans râler et bien sûr je l’accompagne. Je vais ensuite réveiller le petit, levé encore cette nuit. Mais ce n’est pas grave. Un jour il partira, loin de moi, de nous, il voyagera sans doute, il ira « en Afrique voir les éléphants avec moi hein Zouzou ». Le déshabiller dans la pénombre de la chambre encore chaude de leur corps, de leur respiration d’ange, puis l’habiller pendant qu’il me sort des blagues, rigolant à demi-endormi. « Je t’appelle Maman Poule. Et moi tu m’appelles Côt-côt. » Un jour il partira sans se retourner, je l’espère chargé de tout l’amour que l’on lui aura donné, caché là au fond de son coeur pour les jours où il se sentira seul, où il aura peur.

Il court pour rejoindre sa soeur. Entre-temps, elle m’avait écrit un mot. Un mot d’amour et de reconnaissance. Un mot à la hauteur de sa pudeur de ses 7 ans.

C’est dans le quotidien que le bonheur se dissimule, qu’il laisse des traces de son passage. Dans ces petits gestes qui traduisent tout l’amour que l’on se porte les uns les autres. Préparer leur tartine, leur jus de fruit, échanger des sourires et des « n’essuie pas la table avec ton pull », des « tu as bien dormi ma biche » aux « tu as robotique aujourd’hui, chouette ». Ces petits riens qui font tout, tout ce qui peut remplir un coeur et qui constituent leurs souvenirs. Ces impressions qui, adultes, quand nous serons partis, leur feront verser une larme de bonheur, en repensant à ces matins qui réchauffaient leur coeur d’enfant.

Profiter, câliner, embrasser. Leur dire je t’aime surtout. Moins crier. S’excuser.

Puis il est l’heure, déjà l’heure de se quitter. Ces moments de stress pour être aux écoles à temps. Le temps de les laisser, de les confier à d’autres, pour les laisser grandir. Ces moments volés à notre existence parfois, si courte, si précieuse.

Je me dis même quand ce n’est pas toujours faciles, que j’ai la chance ïnouïe de vivre ces instants volés, que j’ai la chance d’être agacée de mes enfants. Parce qu’il viendra un jour, ils partiront. Je n’aurais plus que les souvenirs de ces matins pris à la grande faucheuse, mes petites madeleines à déguster au café avec mes veilles amies.

Des madeleines à croquer, à garder, qui prendront un peu la poussière mais que l’on rafraîchira d’un revers de la main, avec un souffle, lors de nos retrouvailles…

Publicités

9 réflexions sur “Un si doux matin

  1. Il est beau ton article ! Il nous rappelle que l’amour, c’est au quotidien, que ce sont les petites choses qui remplissent nos journées. Parfois, on oublie d’en profiter…
    Mais tu as raison, un jour, ils vont partir, alors il faut distiller notre amour à chaque instant et prendre conscience de tous ces petits bonheurs.
    Merci de me l’avoir rappelé !

    Aimé par 1 personne

  2. Tes mots sont tellement parfaits. Je me reconnais exactement dans ta description du matin, c’est dur et bon à la fois: l’ambivalence éternelle de la maternité. Mais comme toi, je sais que je serais nostalgique de ces moments. Bonne idée de les avoir figé à jamais sur ton blog.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s