Le mystère des vêtements pour enfants

Il y a quelque chose pour lequel je n’ai pas encore tout compris, où mes facultés intellectuelles de bac + 5 me servent autant qu’un cure-dents, où la raison dépasse l’entendement : les tailles de vêtements pour bébé. Pour moi, c’est presque une science occulte. Non mais c’est vrai ! Entre les chaussettes 15-16, 17-18 (quoi ? 17 patates ? 16 orteils ? ), les tailles des chapeaux et autres bonnets (où prévoir un bonnet pour l’hiver alors qu’on est en septembre relève de la voyance), les chaussures (euh ma Zouzou a 9 mois et demi et les chaussures 0-6 mois lui vont trop grandes o_O) , une poule n’y retrouverait pas ses petits !

Le pire : le mystère de la taille 9 mois. Seules quelques enseignes de vêtements pour enfants produisent cette manne si courue. Eh oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, il est quasi impossible de trouver des vêtements en taille 9 mois. En gros, cela passe du 6 mois, soit 67 cm, à 12 mois, 74 cm… Mouais mouais…. Et quand je demande : « Pourquoi vous ne faites pas de 9 mois ? » Et que j’explique mon désarroi pour habiller ma Zouzou qui est trop serré dans du 6 mois mais nage comme une crevette au milieu de l’océan dans du 12, on me répond (attention roulement de tambour) : « Ben il y a tellement peu de différence entre le 6 et le 9 que ça ne sert à rien. Il y a à peine 2 cm de différence au niveau de la longueur des manches. » Euh, oui, mais je ne vois pas bien : il y a également quelques centimètres de différence entre le 3 mois et le 6 mois… Tant qu’on y est, vu qu’il y a quelques centimètres entre le naissance et le 6 mois, on n’a qu’à habiller nos petits choux avec un sac plastique ou une djellaba et l’affaire est dans le sac !

Moi je dis que c’est un complot interplanétaire pour faire chier les mamans. Un jour les directeurs des enseignes se sont réunis et ont tout simplement décidé de supprimer cette taille.

Voilà quelques astuces que j’ai trouvé pour pallier ce problème, ô combien existenciel :
– pour les Zouzou qui ont des tout petits pieds : pensez aux botillons, ces chaussettes épaisses en bouclette (on en trouve chez Verbaudet notamment). Elles tiennent bien les pieds au chaud et existent en petite taille. Le must, pour les mamans qui ont de l’humour : les petits chaussons avec des têtes d’animaux (chez Babies ‘r us). Bon, pour l’été, ben les pieds nus hein, ça résout la question ;)
– pour les bonnets : le mieux est de tricoter son propre bonnet (modèle de chez la Droguerie top :) ) ou de le faire tricoter par une amie/mamie/âme charitable : extensible, il permet de s’adapter à la tête de votre loulou sur plusieurs mois. On le porte avec un revers, sans, lâche ou serré. Le plus : cela permet d’avoir un bonnet vraiment en laine et non pas en acrylique ou en pseudo laine mélangée à du coton. Un bonnet tout doux en alpaga et bien chaud, il n’y a rien de tel. Le must : tricoter du cachemire. S’il vaut un peu cher, pour un bonnet il faut à peine quelques dizaines de gramme. Pour 20 euros environ, un bonnet tout doux couvrira la tête de votre tout-petit qui vient de naître pour l’hiver ;)
– pour les vêtements : on s’arme de patience. Evitez d’acheter d’avance passé les 6 mois. Difficile de savoir pendant combien de temps votre enfant va porter du 6 mois. Et puis il suffit qu’il soit bien rondelé ou au contraire plutôt allongé pour la taille n’aille plus bien très vite. Ou alors pour les passages de saisons, prévoyez des vêtements modulables. Vêtements à superposer, avec des collants plus ou moins légers, etc.

En attendant, je vais plancher : je suis pas prête pour mon bac + 2 habillement Zouzou !