Que reste-t-il de nos amours ? Le couple après un deuxième enfant

10471819_1513755065511361_457035225_n
Je parle beaucoup de mes enfants ici. Enfin, je parle surtout de tout et de rien. Dans le désordre, comme ça me vient.
Mon couple, je n’en parle pas beaucoup.
Par pudeur peut-être.

Pourtant, il est mon tout mon Ours.
14 ans que l’on se connaît. Un vieux couple de jeunes – oui je suis jeune, laissez-moi rêver.
14 ans de traversé.
Cela n’a pas été facile.
Ni pour lui ni pour moi.

Mais on est toujours là.

Si le premier enfant nous a beaucoup rapproché après que l’on ait trouvé nos marques, la venue de Zébulon a eu l’effet d’une bombe.
Si moi j’étais très préparée à l’arrivée de ce deuxième enfant – la venue de ma Zouzou m’avait vraiment ébranlée émotionnellement, j’ai mis du temps à devenir vraiment mère -, que je l’ai accueilli avec un grand bonheur et une immense joie, sans une once de baby blues, pour l’Ours cela a été différent. Voire l’opposé.
Il a fait face comme il a pu dans les conditions qui était la sienne professionnellement et personnellement.
Cela a été je pense dur pour lui.
Et du coup dur pour moi et le couple.
Rajoutez à tout ça un bébé koala qui était sur moi H24 ou presque.
Et une grosse pincée de fatigue atomique.
Cela donne un couple au bord de la rupture.

On en a bavé.
On a failli se quitter.
Plusieurs fois.
On ne se comprenait plus.
Lui dans le travail.
Moi dans la fatigue et les couches.

Puis mon quasi burn out a été un déclic.
J’ai commencé à dire ma fatigue, à l’impliquer plus.
Il a commencé à prendre conscience que ce petit garçon avec qui il avait un lien unique avait irrémédiablement bousculé notre équilibre et qu’il était temps de tourner la page et d’en écrire une nouvelle.

Et puis moi j’ai continué à faire mon travail sur moi.
Des choses ont bougé.
Fini la colère – ou presque -, le sentiment d’être seule.
Maintenant je dis les choses et punaise ça fait du bien.
Mieux : lui aussi parle.

Le 28 juin cela faisait 14 ans que nos cœurs s’étaient liés.
Plus de deux ans que nous nous étions pas retrouvés au restaurant un soir, tous les deux, en amoureux.
Ce week-end on a pu se payer ce luxe.
Et on s’est retrouvé.
Un peu.
Pas complètement.
Pas entièrement.
Juste le temps d’un repas.
2-3 heures.
Mais on a pu se remettre en mémoire les raisons qui font que l’on est toujours là, ensemble.
Rien n’est gagné.
Le temps joue souvent en notre défaveur.
Mais on a encore du chemin à faire ensemble.
Le tout est d’être assez fort pour passer ces années un peu difficiles pour le couple.
Le tout est de pouvoir se refaire ce genre de soirée, dans pas trop longtemps.

En tout cas, je mesure aujourd’hui l’impact que peut représenter un deuxième enfant.
Je comprends que certains se séparent.
Les histoires personnelles ressurgissent souvent à une nouvelle naissance.
Car plusieurs personnes naissent.
Gageons que l’amour lui ne meurt pas…

Publicités

18 réflexions sur “Que reste-t-il de nos amours ? Le couple après un deuxième enfant

  1. Gageons oui !!

    J’ai une chance inouie que ma deuzz est plutot du style à s’endormir toute seule dans son lit (le reve, mais au combien déstabilisant quand on a eu une prem’s pot de colle…)

    Allez, ça vaut la peine de se redonner une chance, faut y croire (dis celle qui doute souvent :3 )

    Gros Kiss <3

    J'aime

    • Surtout quand on n’a pas forcément les moyens de prendre une nounou ou que les grands-parents ne prennent pas le relais avec les enfants… Il faut faire preuve de persévérance, d’envie, de capacité à se remettre en question et de courage ! Pas simple mais pas impossible.

      J'aime

  2. Coucou
    c’est marrant je me retrouve dans ton billet car ça fait aussi 14 ans !! et 2 enfants
    les miens ont été rapprochés de 15 mois…Donc le deuxieme n’a pas vraiment joué mais il ya eu des hauts et de gros bas dans notre relation
    là on est en période d’acalmie avec 2 filles en pré adolescence et assez sympa
    je savoure ce bonheur et j’espere aussi que notre amour tiendra car c’est beau d’aimer et de pouvoir compter sur l’autre
    ah oui moi la différence et que mes filles partent souvent chez ma maman qui est à 15 km c’est une grande chance aussi pour notre couple
    bon courage les enfants grandissent et on retrouve du temps pour soi (promis)
    par contre pour rien au monde je n’aurais un 3eme…
    BISOUS

    J'aime

    • Merci ça me rassure pour la suite. Petit à petit les enfants sont moins en demande et ça nous laisse du temps de respiration. Mmhhh preadolescentes ? Ça doit pas être facile facile non ?

      J'aime

  3. Comme ça me parle!
    On se fait une sortie à deux tous les mois ou presque. C’est vital pour tenir bon puisqu’on se croise toute la semaine, qu’il bosse le soir et qu’on a deux enfants très rapprochés. Pas simple, mais vital alors on se libère le budget pour. Parce qu’on le vaut bien ;)

    J'aime

  4. Merci de t’être livré! Plein de bonnes ondes pour la suite! Nous c’est l’inverse, on a eu notre fille rapidement et du coup on est tjs entrain de se dire qu’on a pas profité assez à deux mais on arrive pas à vraiment la laisser… Même si tout va bien (enfin je crois hihi) c’est un « travail » constant de garder des papillons dans le ventre!

    J'aime

    • Merci pour tes encouragements ^_^ oui on n’a pu profiter de notre vie à deux enfin un peu. Et on était du genre fusionnel donc cela n’a pas été facile, avec un seul enfant on arrive à rester un couple je trouve mais avec deux on est vraiment une famille.

      J'aime

  5. J’ai cru que j’allais me retrouver dans ce billet… mais finalement non… même si les problèmes au final sont un peu les mêmes…

    Comme toi, le premier a soudé notre couple, une fois les premiers difficiles passés, nous étions toujours « nous deux » et notre premier enfant, notre bébé, le fruit de notre amour…
    Rien n’a vraiment été ébranlé. Notre fils était en plus une pâte, tellement facile, tellement le bébé idéal, que nous avons vite voulu un deuxième. 2 ans d’écart tout pile. C’est ce que nous souhaitions. Tout s’est passé comme prévu, grossesse idéale, accouchement de rêve… elle était là.

    Mais sa naissance a comme marqué le début de nouvelle vie. Une vie de famille, à 4. Équilibrée, après un début difficile où j’avais du mal à trouver ma place entre mes 2 enfants, pour éviter toute jalousie… mais j’y ai perdu ma vie de couple. La deuz’ a 3 ans maintenant, et je n’ai toujours pas retrouvé mon couple. Je me suis perdue dans mes enfants, dans l’amour que je porte pour eux… je ne retrouve plus les sentiments que j’ai pu éprouver pour mon mari, comme si j’avais tout donné à mes enfants, et qu’il n’en restait plus pour lui. Pourtant, nous, nous avons conservé des moments à deux par-ci par-là, j’ai mes parents à côté, ils les gardent, on a fait des resto, des we, des vacances… mais rien ne revient. Je continue de croire que ça reviendra un jour, quand ils grandiront… mais au quotidien, c’est difficile à accepter…

    Tant mieux si ça s’est arrangé pour vous. Ça donne un peu d’espoir même si les raisons sont différentes.

    J'aime

    • Rien n’est gagné, je pense qu’il faut beaucoup d’énergie pour faire durer la flamme et ce n’est pas simple avec des boulots prenant, des enfants tout autant. Et puis nous on change en tant qu’individus, cela prend du temps de se retrouver soi, voire de se trouver tout court avec de nouvelles envies. Courage je te souhaite que les choses bougent. Il faut parfois pas grand-chose !

      J'aime

  6. Oui l’arrivée du deuxième est encore un autre bouleversement car on a à la fois un deuxième enfant et un premier plus grand, qui rendent vraiment le quotidien du couple différent. Tant qu’on est en couple avec un petit bébé on peut encore avoir des sorties proches de celles du couple, après c’est une autre paire de manche… Courage à vous !

    J'aime

  7. Merci pour ton article, j’aurais pu écrire la même chose mais en parlant de ma 3ème, qui est en réalité sa première à lui.

    Cela fait seulement un petit mois que nous retrouvons un semblant de vie de couple, pas de sorties, de resto, de ciné comme avant, mais juste pouvoir se poser sur le canapé, regarder un film, sans avoir ma 27 mois endormie sur la poitrine et punaise, qu’est ce que c’est bon !

    Je vous souhaite tout le meilleur à venir dans votre couple !

    J'aime

  8. Arf le 2eme enfant est bien plus fatal dans un couple que le 1er je trouve :-/
    J’espère que vous trouverez un équilibre qui vous convient. Puis parfois on pense que tout va bien et en fait, l’autre souffre sans rien laisser transparaître. Bref pas simple.

    Mon homme trouve qu’on ne fait plus rien à 2 mais comme c’est le modèle que j’ai eu avec mes parents mariés depuis 35 ans, je ne trouve pas cela étrange après 3 enfants.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s